•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'OMC crée deux comités pour examiner la plainte du Canada sur le bois d'œuvre

Du bois d'oeuvre destiné à l'exportation.

Le Canada soutient que les tarifs douaniers américains font subir un « préjudice considérable » aux producteurs de bois d'œuvre à travers le Canada.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a indiqué que son organe de règlement des différends avait accepté d'établir deux comités pour examiner la plainte du Canada sur les tarifs douaniers imposés par les États-Unis sur les importations de bois d'œuvre.

Le gouvernement canadien avait demandé le 27 mars qu'un comité soit établi pour examiner le différend, après l'échec des consultations avec les États-Unis en janvier pour tenter de résoudre la situation. Il avait aussi réclamé qu'un deuxième comité se penche sur l'usage par les États-Unis d'une méthodologie distincte de tarification pour ses mesures antidumping.

La plainte du Canada devant l'OMC a suscité la colère de l'administration américaine.

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a parlé d'une « attaque massive » contre le système américain de commerce international.

Les États-Unis se sont opposés aux requêtes canadiennes, qui arguent que les droits compensatoires et les tarifs antidumping imposés sur les importations de bois d'oeuvre enfreignent les obligations des États-Unis en vertu de l'accord sur les subventions et les mesures compensatoires, ainsi que l'entente générale sur les tarifs et le commerce.

Conflit du bois d'oeuvre

Ottawa soutient que ces tarifs douaniers font subir un « préjudice considérable » aux producteurs de bois d'oeuvre et aux communautés concernées à travers le Canada. Les États-Unis ont fait valoir que les tarifs douaniers ne contrevenaient d'aucune façon à leurs obligations en vertu des accords liés à l'OMC.

Les États-Unis ont aussi soulevé des questions sur le fait que la requête du Canada incluait un élément n'ayant pas été abordé dans les consultations.

Le gouvernement du Canada avait laissé entendre par ailleurs qu'il pourrait abandonner ses principales récriminations devant l'OMC s'il obtenait une nouvelle entente sur le bois d'œuvre.

Accords commerciaux

Économie