•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tarifs américains sur les métaux : la Chine porte plainte à l'OMC

Des policiers chinois sur un quai.
Des agents de police chinois patrouillent sur les quais d'un port chinois. Photo: Reuters / China Stringer Network
Associated Press

La Chine a porté plainte contre les États-Unis auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en raison des droits américains imposés sur l'acier et l'aluminium.

L'OMC, basée à Genève, rapporte mardi que la Chine avait demandé qu'une période de négociations avec les États-Unis de 60 jours soit établie afin de tenter de trouver une solution au différend commercial.

Si les deux pays ne parvenaient pas à s'entendre lors de ces discussions, la Chine pourrait alors demander à un panel d'experts commerciaux de trancher le litige.

Pékin considère que l'imposition par Washington de droits compensatoires de 25 % sur les importations d'acier et de 10 % sur celles d'aluminium viole les règles commerciales internationales.

Les partenaires commerciaux de la Chine reprochent à ses aciéries d'inonder la planète d'acier bon marché, ce qui menace des emplois aux États-Unis et en Europe.

Pékin lâche du lest

Par ailleurs, le président chinois Xi Jinping a promis mardi de réduire les droits de douane sur les importations de voitures et d'améliorer la protection de la propriété intellectuelle, possiblement dans l'espoir de réduire les tensions avec les États-Unis.

Lors d'une allocution devant des gens d'affaires, M. Xi, sans jamais faire mention de la querelle ou de M. Trump, s'est engagé à réaliser des progrès dans des domaines jugés prioritaires par Washington, comme l'ouverture du marché bancaire chinois ou une augmentation des importations.

Il n'a toutefois rien dit des sujets épineux comme l'obligation pour les compagnies étrangères de s'associer à une entreprise chinoise à laquelle elles dévoileront tous leurs secrets.

Des analystes considèrent que ce discours de M. Xi démontre qu'il est prêt à collaborer pour régler la pire querelle commerciale depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Accords commerciaux

International