•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignants français et belges à la rescousse des écoles de la Colombie-Britannique

Une classe avec des élèves à leur pupitre et l'enseignante au tableau
Une classe de l'école les Aiglons à Squamish Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le ministre de l’Éducation de la Colombie-Britannique, Rob Fleming, et une délégation de six personnes reviennent d’un voyage de recrutement en Europe pour pallier la pénurie d'enseignants de français dans les écoles de la province.

Un texte de Noémie moukanda

Lors d’un séjour de quatre jours, Rob Fleming, accompagné entre autres de deux représentants de la Commission scolaire de Vancouver (VSB) et du président du syndicat des enseignants de la Colombie-Britannique, Glen Hansman, a visité les autorités françaises, belges et néerlandaises.

Cela fait trop longtemps que les parents font face à des listes d’attente pour pouvoir inscrire leurs enfants dans les programmes d’immersion française.

Rob Fleming, ministre de l’Éducation de la Colombie-Britannique

La province connaît une pénurie d’enseignants francophones qualifiés depuis plusieurs années. Le gouvernement, dit M. Fleming, « travaille fort pour réduire le nombre d'élèves dans les classes en engageant 3700 enseignants, mais il reste encore beaucoup à faire ».

Les différentes commissions scolaires multiplient donc les voyages de recrutement tant au Canada qu’à l’étranger. Dans les 10 dernières années, les programmes d’éducation en français ont connu un franc succès, avec une augmentation d’élèves de 27 %.

Séduire outre-Atlantique

La Colombie-Britannique a renouvelé son entente avec le ministère de l’Éducation en France afin d’aider les districts scolaires de la province à recruter des enseignants de français. Victoria met en place cinq nouvelles bourses de formation de 3000 $ chacune et 10 nouvelles bourses de placement de 1250 $. Cela aidera les enseignants français pour leurs frais d’inscription et d’établissement en Colombie-Britannique, précise dans un communiqué de presse le ministère provincial.

Après ses rencontres avec la communauté francophone de la Belgique, le ministre Fleming espère signer une entente similaire avec ce pays. Le ministère de l’Éducation britanno-colombien a également signé un protocole d’entente avec les Pays-Bas pour un partage d’information et des échanges d’enseignants. La province a dévoilé une nouvelle bourse qui permettra à ses enseignants de se rendre notamment à Amsterdam ou à La Haye dans le cadre de leur programme scolaire.

Et le CSF?

Heureusement que nous faisons nos propres démarches.

Pascale Cyr, chargée de communication du CS

Le Conseil scolaire francophone (CSF), qui compte environ 6000 élèves dans ses 40 écoles, n’a pas participé à cette mission. « Nous n’avons pas été invités à prendre part à ce voyage », déclare Pascale Cyr, la chargée de communication du CSF. « Est-ce un oubli ou non? Nous n’en savons rien. »

En début d’année, le CSF avait effectué un voyage de recrutement en France et en Belgique dans le cadre de Destination Canada.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation