•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles sanctions américaines : les marchés russes dégringolent

Le président russe Vladimir Poutine, lundi, lors d'une rencontre avec un de ses ministres.
Le président russe Vladimir Poutine, lundi, lors d'une rencontre avec un de ses ministres. Photo: The Associated Press / Mikhail Klimentyev

Les nouvelles sanctions décrétées par les États-Unis contre la Russie ont provoqué un mouvement de panique auprès des investisseurs, lundi, engendrant une chutes des indices boursiers.

À Moscou, la bourse n'avait pas chuté autant depuis 2014 et les sanctions occidentales qui ont suivi l’annexion de la Crimée. L'indice RTS de la Bourse de Moscou a dégringolé de 11,44 % et le Micex de 8,34 %, et le rouble revenait à ses plus bas niveaux depuis plusieurs mois.

Selon le quotidien russe RBK, les 50 hommes d'affaires les plus riches du pays ont perdu plus de 15 milliards de dollars en une journée.

Parmi les 38 personnes et entreprises qui ne peuvent plus faire affaire avec des Américains figurent 7 Russes désignés comme des « oligarques » proches du Kremlin.

Oleg Deripaska est à la tête de Rusal, un des premiers producteurs mondiaux d'aluminium.Oleg Deripaska est à la tête de Rusal, un des premiers producteurs mondiaux d'aluminium. Photo : Reuters / Sergei Karpukhin

Oleg Deripaska est de ceux-là. Il est à la tête de Rusal, l'un des premiers producteurs mondiaux d'aluminium, qui fournit environ 7 % de la production mondiale.

À la Bourse de Hong Kong où est côtée l'entreprise, l'action de Rusal a perdu 50 %, soit plus de 5,5 milliards de dollars. Le prix de l'aluminium a connu sa plus forte hausse en trois ans sur la Bourse des métaux de Londres, le LME; la tonne prenant 3,55 %.

Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a demandé à ses adjoints de lui préparer des propositions concrètes pour soutenir les entreprises sanctionnées.

Le premier ministre russe Dimitri Medvedev a demandé aux membres de son cabinet d'élaborer des mesures pour épauler les compagnies sanctionnées par les États-UnisLe premier ministre russe Dimitri Medvedev a demandé aux membres de son cabinet d'élaborer des mesures pour épauler les compagnies sanctionnées par les États-Unis Photo : The Associated Press / Alexander Astafyev

Ces nouvelles sanctions américaines sont censées punir Moscou notamment pour ses « attaques » contre « les démocraties occidentales. »

« Ces sanctions ciblent ceux qui ont beaucoup d'importance dans le système et qui ont le pouvoir de l'influencer », selon l'éditorialiste du journal indépendant Novaïa Gazeta, Ioulia Latynina.

« La riposte des États-Unis condamne la Russie à la crise économique et à la dégradation », ajoute-t-elle.

Les entreprises sanctionnées ne sont pas les seules à en pâtir, la majorité des actions russes ayant écopé, dont le géant public bancaire Sberbank qui a perdu 20 %.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Affaires

International