•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réfugiés dans une église de Granby pour dénoncer des conditions de travail

Six hommes assis sur des chaises.
Six travailleurs originaires du Honduras se sont réfugiés dans une église de Granby au cours des dernières semaines pour dénoncer leurs conditions de travail. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Six travailleurs originaires du Honduras, qui dénoncent leurs conditions de travail au sein d'une entreprise d'attrapage avicole, se sont réfugiés dans une église de Granby au cours des dernières semaines.

Ces travailleurs ont tous abandonné leur emploi entre la mi-janvier et la mi-mars en évoquant « une atteinte à la dignité et des lésions professionnelles ».

Michel Beaudin, celui qui a embauché ces travailleurs à l'entreprise visée par ces allégations, Équipe Sarrazin, soutient qu'il a tout en main pour démentir les propos des plaignants.

Par exemple, contrairement aux propos des travailleurs, M. Beaudin affirme que les contrats de travail, signés par les plaignants, étaient bien rédigés en espagnol et non pas en français.

Aussi, il soutient avoir respecté la grille salariale prévue par le ministère de l'Immigration en pareille situation.

M. Beaudin ajoute aussi qu’à leur recrutement, les travailleurs ont été bien avertis que cet emploi était loin d'être facile. « C'est un métier difficile. Je leur ai montré des vidéos. Je leur ai dit que c'était probablement le métier le plus difficile de leur vie », a indiqué le directeur du personnel chez Équipe Sarazin, Michel Beaudin.

À son avis, ces travailleurs sont venus ici pour obtenir leur citoyenneté et non pour travailler.

« Quand nous sommes arrivés du Honduras, on nous a dit qu'on allait nous aider à emmener notre famille ici (au Canada). On nous a expliqué qu'on pourrait nous aider et que d'ici 10 mois, on obtiendrait notre résidence, affirme par ailleurs l'un des travailleurs. Mais quand nous sommes arrivés au Canada, la situation s'est avérée totalement différente. »

Estrie

Économie