•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le roller derby à travers le temps

    Montage vidéo composé d'extraits provenant de Montréal et Ottawa, 1967, 1976 et 2010

    Le roller derby, vous connaissez ? Il est à parier que plus de femmes que d'hommes auraient répondu positivement au cours de la deuxième moitié de 20e siècle. La capsule tirée de nos archives témoigne que c'est un sport de contact... parfois un peu rude.

    C’est le publicitaire américain Leo Seltzer qui invente dans les années 1930 le roller derby pour remplir ses amphithéâtres vidés par la crise économique. Le but est simple : deux équipes de 14 personnes s’affrontent pendant 60 minutes et tentent de rester en piste sans se faire projeter au sol ni sortir de l’aire de jeu.

    En 1937, Leo Seltzer et Damon Runyon, journaliste au service des sports du New York American, écrivent les règles de ce nouveau sport. Pour ajouter un peu de piment, ils ajoutent la possibilité de donner des coups de coude ou de se pousser.

    Notre montage d’archives témoigne que ça peut jouer dur au roller derby. Les images ont été tournées en 1967, 1976 et 2010 à Montréal et Ottawa. On y voit des joueuses qui tentent de faire trébucher leurs adversaires et de les neutraliser. D’autres images confirment la difficulté de maintenir son équilibre sur des patins à roulettes.

    Le roller derby était à l’origine une discipline professionnelle aussi bien pratiquée par les hommes que par les femmes. Mais au fil des années, il est devenu à prédominance féminine. Si le sport est tombé en désuétude dans les années 1970, il a fait depuis un retour en force.

    Il existe des équipes féminines en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Europe. Les hommes ne sont pas en reste. En octobre 2010, le premier championnat américain de roller derby masculin a été organisé dans la ville d’Hagerstown dans l'État du Maryland.

    Notre capsule confirme que ce sport n’est pas de tout repos. Que le jeu commence! Et n’oubliez pas, presque tous les coups sont permis !

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Sports