•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grande accumulation de neige pourrait causer des inondations en Alberta

Au premier plan, la rivière, avec une accumulation de neige et de glace. En arrière-plan, le centre-ville d'Edmonton avec ses tours et ses gratte-ciel.

Une accumulation de neige dans la riviere Saskatchewan Nord, près du centre-ville d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / John Robertson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les rivières de la province ont une plus grande accumulation de neige qu'en moyenne, selon une évaluation réalisée par Environnement et Parcs Alberta la semaine dernière.

« Il y a un peu plus de neige que la moyenne dans les montagnes, dit David Watson, un ingénieur spécialisé dans les prédictions des niveaux des rivières. On pourrait dire, “au-dessus de la moyenne, jusqu’à bien au-dessus de la moyenne”. »

Selon David Watson, la rivière Oldman est à environ 144 % de son niveau habituel. La rivière Bow à Calgary est à environ 120 % et la rivière Athabasca, au nord d’Edmonton, est à environ 130 %.

Mais il croit que ce sont surtout les plaines de l’Alberta, particulièrement les endroits qui sont situés au niveau de la rivière, qu’il faut surveiller.

« Les bancs de neige dans les plaines sont un cas particulier et ont un impact différent que les bancs de neige dans les montagnes, dit-il. C’est un peu inhabituel d’avoir des bancs de neige aussi tard dans l’année, surtout dans le sud de l’Alberta. »

« On va suivre de près l’évolution de la météo au cours des prochains jours et des prochaines semaines », promet David Watson.

D’autres facteurs en cause

Les rivières et les ruisseaux pourraient créer des inondations mineures, mais les experts ne s’attendent pas que les plus grosses rivières, comme la rivière Bow ou Athabasca, soient inondées au cours des prochaines semaines, selon David Watson.

Les bancs de neige sont seulement un des facteurs qui permettent de déterminer s’il y aura des inondations dans la province. Par exemple, en 2013, lors des inondations majeures dans le sud de l’Alberta, beaucoup de pluie était tombée sur les bancs de neige dans les montagnes.

La rivière Bow, qui traverse Calgary, sur le point de gelerAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La rivière Bow, qui traverse Calgary, sur le point de geler

Photo : Radio-Canada

John Pomeroy, un hydrologiste de l’Université de la Saskatchewan qui étudie les bancs de neige dans les Rocheuses, affirme qu’il ne faut pas s’inquiéter, du moins pour l’instant.

Il explique que malgré la grande accumulation de neige en 2017, une grande partie de la neige avait fondu rapidement, ce qui avait causé des sécheresses plus tard dans l’été.

Cette année, les prévisions indiquent que le printemps sera plus frais, ce qui signifie que la neige dans les montagnes fondra plus lentement, selon John Pomeroy.

Il est nécessaire d’avoir de la pluie pour causer des inondations, et on ne s’attend pas à beaucoup de pluie avant les mois de mai et juin.

Une citation de : John Pomeroy, un hydrologiste de l’Université de la Saskatchewan

Mais il rappelle que tout pourrait changer avec un orage violent.

« Avec les changements climatiques, on pourrait faire face à des conditions météorologiques extrêmes sans précédent, alors il est important de demeurer vigilant », conclut John Pomeroy.

D'après des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !