•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Téléphonie cellulaire : les MRC du Bas Saint-Laurent veulent un signal clair de Québec et Ottawa

Une tour de communication
Une tour de communication Photo: Radio-Canada

Les MRC du Bas Saint-Laurent réclament l'aide des gouvernements pour déployer la téléphonie cellulaire sur l'ensemble du territoire de la région. Puisque les programmes actuels, comme Québec Branché, ne financent que des projets d'Internet haute vitesse, les élus demandent la création d'un programme qui permettrait d'améliorer le réseau.

Un texte de Michel-Félix Tremblay

Au total, huit MRC du Bas Saint-Laurent et 64 municipalités ont adopté des résolutions qui réclament un engagement des gouvernements pour aider financièrement les entreprises de téléphonie à offrir ce service, jugé essentiel, partout sur le territoire. Certaines de ces résolutions demandent même que les MRC puissent déposer des demandes d'aide financière sans la collaboration d'une entreprise de télécommunication.

Nous ce qu'on demande c'est que les programmes gouvernementaux s'adaptent et incitent les entreprises à offrir une couverture sur l'ensemble du territoire et pas juste dans les endroits les plus payants.

Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis

En décembre dernier, Québec et Ottawa ont annoncé qu'ils octroyaient près de 45 millions de dollars pour aider Telus à brancher internet haute vitesse dans presque tous les foyers du Bas St-Laurent et de la Gaspésie, mais rien pour améliorer la couverture cellulaire.

On parle d'investissements très massifs, mais si les gouvernements un jour veulent le faire, on dit aux MRC : ''ciblez vos priorités et on va s'asseoir ensuite pour regarder.''

Clément Audet, vice-président Marché consommateur, Telus Québec
Il est impossible d'utiliser son téléphone cellulaire sur les 60 km de la route 195, entre Matane et Amqui.Il est impossible d'utiliser son téléphone cellulaire sur les 60 km de la route 195 séparant Matane et Amqui. Photo : Radio-Canada

Extrait de la résolution de la MRC de Kamouraska :

Attendu que les réseaux de télécommunication cellulaire sont essentiels pour la sécurité publique et le développement de nos milieux;

attendu que Québec Branché était un programme adapté aux télécommunicateurs;

que le conseil de la MRC de Kamouraska demande au gouvernement du Québec :

- de mettre en place un programme de financement permettant de déposer des demandes d'aide financière pour des projet de téléphonie cellulaire;

- de mettre en place un programme de financement permettant aux MRC et aux municipalités de déposer des demandes financières même si elles ne sont pas déposées conjointement avec un télécommunicateur.

Les citoyens poursuivent leur croisade

Un comité de citoyens de la Matapédia milite depuis des années pour améliorer la couverture cellulaire.

« On se sent très éloignés de la population et de la civilisation », affirme Madeleine Plante, une résidente de Saint-Moïse.

« On est un secteur agro-forestier, avec beaucoup de chasseurs, on est mal pris, vraiment mal pris », ajoute Gilbert Sirois, de Saint-Cléophas.

Puisque le dossier de l'accès à internet haute vitesse est maintenant réglé, ils espèrent maintenant que les partis politiques, qui sont en période pré-électorale, s'engagent pour financer le déploiement de la téléphonie cellulaire partout.

Télécommunications

Politique