•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lacunes du système de santé : des Néo-Écossais en milieu rural s'unissent

Karen Mattatall dans le port devant des bateaux.

Karen Mattatall, mairesse de Shelburne, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC

Radio-Canada

Des Néo-Écossais en milieu rural se regroupent pour réagir à la pénurie de médecins.

Un groupe de travail mené par la mairesse de Shelburne, Karen Mattatall, a mis en ligne une série de vidéos (Nouvelle fenêtre) où des citoyens privés de médecin de famille en raison de la crise dans le système public de santé témoignent de leur situation.

Le groupe, nommé Rural Nova Scotia Health Care Crisis Working Group, regroupe des citoyens de 11 communautés, de Mahone Bay à Digby.

« La Nouvelle-Écosse rurale souffre grandement du manque d’accès aux services, du manque de médecins de famille », explique Mme Mattatall.

Il semble que ce soit impossible d’attirer l’attention de la province, donc nous avons pensé que si nous travaillions ensemble, nous pourrions élaborer des stratégies et peut-être les amener à écouter nos préoccupations.

Karen Mattatall, mairesse de Shelburne

L’idée fait suite à la mobilisation de l’automne dernier, en réaction aux fermetures d’urgence à répétition à Shelburne.

De nombreux résidents de Shelburne n’ont pas de médecin de famille. La salle d’urgence de l’hôpital Roseway a été fermée trois nuits durant le récent congé de Pâques, forçant les patients à se rendre à Yarmouth, Liverpool ou Bridgewater, ce qui a pour conséquence d’alourdir la charge de travail dans ces endroits.

Mme Mattatall déplore que des gens souffrants se retrouvent ainsi forcés de prendre le volant pour aller là où les soins sont offerts. « En hiver, cela augmente certainement le risque d’accident », remarque-t-elle.

Groupe de citoyens assis sur des chaises durant une assemblée.

En novembre 2017, des citoyens s'étaient mobilisés à Shelburne en réaction aux fermetures à répétition des urgences.

Photo : CBC / Kayla Hounsell

Le groupe de travail se rencontre au Centre communautaire de Shelburne le 16 avril pour décider d’un plan à présenter à l’Union des municipalités de la Nouvelle-Écosse et se préparer à une « journée de mobilisation » à l’Assemblée législative provinciale.

« Ça brise le coeur de regarder cela », dit Karen Mattatall en parlant des témoignages de citoyens entendus sur les vidéos. « Je suis certaine que ce n’est pas différent dans plusieurs autres régions rurales de la Nouvelle-Écosse. »

La mairesse de Shelburne espère voir d’autres groupes de citoyens éclore à travers la Nouvelle-Écosse, et leur tend une invitation pour coordonner leurs efforts.

Avec les informations de Jon Tattrie de CBC

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Santé