•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transports Québec devra verser 677 000 $ à la Maison des jeunes de Rivière-au-Renard

La Maison des jeunes de Rivière-au-Renard

La Maison des jeunes de Rivière-au-Renard

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Maison des jeunes de Rivière-au-Renard gagne sa bataille juridique contre le ministère des Transports du Québec. Le Tribunal administratif du Québec ordonne à Transports Québec de verser 677 000 $ à l'organisme pour, essentiellement, rehausser le bâtiment.

C'est qu'un nouveau tronçon de la route 132 (aménagé à la suite des inondations de 2007) est beaucoup plus élevé que la Maison des jeunes, ce qui ne permet plus à l'eau de s'évacuer naturellement. En conséquence, durant la fonte des neiges et les fortes pluies, l'eau s'accumule sur les terrains de l'organisme.

Dans le jugement du Tribunal administratif, on peut lire que le Ministère ne voulait pas rehausser le bâtiment de la Maison des jeunes, mais plutôt aménager un nouveau système de drainage. Une solution jugée insuffisante aux yeux des experts mandatés par l'organisme.

« On a eu deux infiltrations d'eau avec la glace et tout ça, l'eau a monté et ça a coulé entre le bâtiment et le solage », raconte Raynald Després, directeur de la Maison des jeunes de Rivière-au-Renard.

Le terrain est en pente derrière la Maison des jeunes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le terrain est en pente derrière la Maison des jeunes.

Photo : Radio-Canada

Selon Raynald Després, la Maison des jeunes n’avait d’autre choix que d’aller devant les tribunaux. Il en allait de la survie de l’organisme. Le conseil d’administration a donc mandaté un ingénieur et un évaluateur pour monter son dossier et présenter sa cause devant le Tribunal administratif.

Mais l’organisme aurait préféré s'entendre à l'amiable avec Transports Québec.

« C'était David contre Goliath. Nous, on est juste une petite maison des jeunes. »

— Une citation de  Raynald Després, directeur de la Maison des jeunes de Rivière-au-Renard
Raynald Després, directeur de la Maison des jeunes de Rivière-au-RenardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Raynald Després, directeur de la Maison des jeunes de Rivière-au-Renard

Photo : Radio-Canada

« Je ne trouve pas ça normal, ajoute-t-il. On est en 2018, on reçoit 84 000 $ par année du gouvernement via [le ministère de] la Santé et les Services sociaux et que ce gouvernement-là revienne contre une maison de jeunes... Le ministère des Transports, ce sont les taxes de toute la population. »

Se lancer dans cette bataille juridique aura coûté cher. Même si l'indemnisation de 677 000 $ va couvrir la plupart des frais professionnels, les frais d'avocats devront être assumés par l'organisme à but non lucratif.

La Maison des jeunes espère lancer les travaux pour rehausser son terrain et son bâtiment en juin.

On ne sait toujours pas si le ministère des Transports compte en appeler de ce jugement.

D’après le reportage de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !