•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il donne ses orteils pour garnir un cocktail

Un homme avec de la neige sur son visage.

Nick Griffiths a subi des engelures graves au pied gauche alors qu'il participait à une course longue distance au Yukon en février. Maintenant, il veut envoyer les trois orteils amputés au Yukon.

Photo : Nick Griffiths

Radio-Canada

Si jamais Nick Griffiths retourne au Yukon, il pourra se régaler d'un cocktail garni de son propre orteil. Une tradition à Dawson City veut en effet que les intrépides boivent un verre de whisky au fond duquel gît un orteil humain.

L’aventurier britannique a été amputé de trois orteils cette semaine, deux mois après de graves engelures contractées durant la course longue distance Yukon Arctic Ultra. M. Griffiths figure parmi les participants qui ont dû être envoyés à l’hôpital à cause du froid extrême.

Actuellement, il conserve les orteils perdus dans de petits pots et a promis de les envoyer au Downtown Hotel de Dawson City, célèbre pour son cocktail Sourtoe.

Le fameux orteil du « Sourtoe Cocktail »

Le fameux orteil du «Sourtoe Cocktail»

Photo : CBC/Philippe Morin

« Ils m’ont dit : “Est-ce qu’on peut avoir [les orteils] si vous n’en avez plus besoin?” », a raconté l’aventurier depuis sa maison à Bolton, en Angleterre.

Le Downtown Hotel tente de garder un minimum d’orteils momifiés en réserve au cas où les siens seraient perdus. L’année dernière, un client en avait dérobé un avant de le rendre aux propriétaires avec ses excuses. En 2013, un autre buveur du cocktail avait avalé l’orteil et payé 500 $ d'amende.

Les médecins de M. Griffiths envisageaient initialement de laisser les orteils tomber tout seuls, mais ont décidé de procéder à l'opération pour éviter une infection.

M. Griffiths a demandé au chirurgien de conserver les orteils. « Il les a gentiment placés dans trois petits pots et ils sont en ce moment dans ma table de chevet, dit-il. Il faut juste que je trouve un moyen de les envoyer au Canada. »

Selon lui, c’est grâce à l’hôpital de Whitehorse, réputé pour son traitement des engelures, qu’il a pu conserver ses sept autres orteils.

Grand-Nord

Société