•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Écopasse crée du mécontentement chez des étudiants du Cégep de Trois-Rivières

Un autobus de la Société de transport de Trois-Rivières.

Un autobus de la Société de transport de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un projet pour favoriser le transport en commun au Cégep de Trois-Rivières crée le mécontentement chez des étudiants. Une pétition a été mise en ligne pour dénoncer les frais liés à l'Écopasse, une carte de passage universelle pour le transport en commun.

Alors que les étudiants du Cégep de Trois-Rivières ont reçu au cours des derniers jours leur facture pour la session d’automne prochain, plusieurs ont été mécontents de constater que des frais de 60 $ s’y sont ajoutés.

Cette somme de 60$ par session permet à tous les étudiants de bénéficier de l’Écopasse, qui donne un accès illimité au Service de transport de Trois-Rivières (STTR), mais aussi aux réseaux de transport collectif des territoires des MRC des Chenaux, de Maskinongé et de Bécancour-Nicolet-Yamaska.

Le projet ne plaît pas à tous. Une pétition a été mise en ligne mardi pour demander à la direction de revoir sa décision. Plus de 1500 personnes l’ont déjà signée.

Les instigateurs de la pétition déplorent notamment que même les étudiants qui habitent à l’extérieur de Trois-Rivières et qui doivent donc utiliser leur voiture tous les jours se voient aussi obligés de payer.

L'Association générale étudiante du Cégep de Trois-Rivières souhaite consulter ses membres sur le projet lors d’une assemblée générale le 17 avril prochain.

Une rencontre est aussi prévue avec la direction du Cégep pour possiblement modifier l'Écopasse ou, du moins, la façon dont les étudiants pourront se la procurer.

Le directeur des affaires étudiantes de l'établissement, Réjean Paquet, explique que le projet ne peut pas fonctionner si les frais de 60 $ par session sont optionnels.

La direction explique que des consultations ont déjà eu lieu à ce sujet et que le projet a été approuvé pas le conseil d'administration du Cégep en septembre dernier.

Les problèmes de stationnement sont présents depuis de nombreuses années au Cégep de Trois-Rivières, qui cherche à encourager les étudiants à prendre le transport en commun.

Avec les informations de Claudie Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !