•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poursuite contre la police de Toronto et la CTT pour brutalité et profilage ethnique

Des policiers et inspecteurs de la CTT immobilisent un adolescent dans une vidéo publiée du Facebook en février.
Des policiers et inspecteurs de la CTT immobilisent un adolescent dans une vidéo publiée sur Facebook en février. Photo: Facebook/Bethany McBride

Un adolescent noir et sa mère ont intenté une poursuite de plus de 3 millions de dollars contre la Commission des services policiers et la Commission de transport de Toronto (CTT), ainsi que des policiers et inspecteurs du transport en commun.

Le garçon de 19 ans, dont le nom a été biffé des documents juridiques pour protéger son identité, soutient qu'il a été intercepté en février alors qu'il sortait d'un tramway. Selon les documents déposés en cour, il aurait été cloué au sol par des inspecteurs qui vérifient les titres de transport.

Des policiers l'auraient ensuite maintenu au sol, menotté et arrêté. Il aurait été libéré une trentaine de minutes plus tard sans être accusé de quoi que ce soit. Un témoin a filmé la scène avec son téléphone.

Ni la police ni la Commission de transport n'ont voulu faire de commentaires sur la poursuite.

La CTT avait cependant ouvert une enquête sur cette affaire en février et suspendu un inspecteur avec salaire en attendant les résultats de l'enquête.

Un des avocats de l'adolescent soutient que son client a subi une commotion cérébrale et diverses blessures quand il a été retenu au sol. Le jeune homme estime avoir été victime de discrimination et de harcèlement.

La mère dit avoir payé des frais médicaux et perdu des revenus parce qu'elle devait prendre soin de son fils.

Tous deux soutiennent qu'ils gardent des séquelles psychologiques à la suite de cette affaire.

Ces allégations n'ont pas été prouvées en cour.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Droits et libertés