•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'argent pour la relève et le développement en agriculture

Un tracteur travaille la terre dans un grand champs agricole, avec deux autres camions en arrière-plan.

Québec annonce près de 60 millions de dollars pour soutenir le secteur bioalimentaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec crée trois nouveaux programmes pour soutenir le secteur bioalimentaire dans la province. Le ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, en a fait l'annonce jeudi matin à Saint-Narcisse-de-Rimouski.

Un texte de Julie Tremblay

Après avoir annoncé l'octroi de 100 millions de dollars pour soutenir les investissements en agriculture et 5,6 millions pour la mérule pleureuse cette semaine, le gouvernement continue de donner les détails de son dernier budget.

Jeudi matin, ce sont près de 60 millions de dollars que le ministre D'Amour a annoncés pour le secteur bioalimentaire.

Voici le détail des sommes investies :

  • 16,5 M $ pour le programme Priorités alimentaires
  • 8,8 M $ pour le programme Laboratoires d'innovations bioalimentaires
  • 11,5 M $ pour soutenir la relève et les entreprises de petite taille
  • 16 M $ pour le prolongement du programme de soutien au drainage et chaulage des terres agricoles
  • 7 M $ additionnels pour la Stratégie de croissance du secteur biologique

Selon le ministre D'Amour, les nouvelles sommes investies pour la relève et les petites entreprises agricoles pourraient être bénéfiques au Bas-Saint-Laurent qui compte plus de 600 entreprises admissibles au programme.

«  »

— Une citation de  Jean D'Amour, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent
Jean D'Amour dans une ferme
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, lors de l'annonce à la Bergerie du Faubourg, à Saint-Narcisse-de-Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Développer le territoire agricole

En plus du programme pour soutenir la relève, Québec accompagnera financièrement les MRC dans l'élaboration et la révision de leurs plans de développement de la zone agricole (PDZA). Ces plans servent entre autres à faire l'inventaire des terres agricoles et à connaître les types de cultures pour lesquelles elles sont propices.

Le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, déplore cependant qu'aucune somme ne soit octroyée pour la mise en œuvre du PDZA, qui est déjà mis en place dans sa MRC.

«  »

— Une citation de  Francis St-Pierre, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette

Québec a également annoncé 8,8 millions de dollars pour permettre aux agriculteurs de développer de nouveaux produits et 7 millions de dollars afin de doubler les superficies de cultures biologiques d'ici 2025.

Des citrons étiquetés biologiques dans un étalage.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les produits biologiques occupent de plus en plus d’espace sur les tablettes des épiceries.

Photo : Radio-Canada

Le programme de chaulage et drainage reconduit

Très attendu au Bas-Saint-Laurent, le programme de chaulage et drainage des terres agricoles bénéficiera pour sa part de 16 millions de dollars jusqu'en 2023.

«  »

— Une citation de  Gilbert Marquis, président de l'UPA Bas-Saint-Laurent

Les sommes annoncées par le ministre D'Amour font partie des investissements de 349 millions de dollars annoncés dans le dernier budget du gouvernement du Québec pour la mise en œuvre de sa nouvelle politique bioalimentaire.

Les détails de cette nouvelle politique seront dévoilés vendredi par le ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...