•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shauna Sylvester veut devenir la première mairesse de Vancouver

Une femme avec des lunettes.

Shauna Sylvester, directrice du Centre de dialogue à l'Université Simon Fraser, se porte candidate à la mairie de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Christer Waara

Radio-Canada

Shauna Sylvester est la première candidate de gauche à se présenter à la course à la mairie de Vancouver.

La directrice du Centre de dialogue de l’Université Simon Fraser (SFU) a annoncé, jeudi, qu’elle se présenterait en tant que candidate indépendante. Elle espère avoir le soutien des partis progressistes de la ville.

« On a besoin de quelqu’un qui peut établir des ponts et rassembler les opinions, et je le fais depuis 30 ans », a déclaré Mme Sylvester dans une entrevue mercredi.

Mme Sylvester a longtemps travaillé comme médiatrice professionnelle et a siégé dans plusieurs conseils d’administration, dont celui de la coopérative de crédit Vancity et de Mountain Equipment Co-op.

La candidate n’a pas une grande visibilité dans la ville, mais, selon elle, c’est un de ses atouts. « J’ai une approche différente de celle de notre maire actuel et je suis très enthousiaste à l'idée de travailler avec des gens qui ne sont pas dans des partis politiques, qui ont un regard nouveau sur le monde et canalisent leur dynamisme différemment. »

Mme Sylvester a siégé au conseil d’administration de Vision Vancouver, le parti municipal du maire, Gregor Robertson, et a donné des centaines de dollars à ce parti au cours des trois dernières élections.

En amont des élections municipales, Shauna Sylvester tentera de convaincre les partis progressistes de la ville, comme le Parti vert et OneCity, de soutenir sa candidature.

Si elle remporte l’élection le 20 octobre, elle deviendra la première femme maire de Vancouver et la première politicienne indépendante à occuper le poste depuis 1986.

Rectificatif : Une version précédente de ce texte indiquait que serait la première politicienne indépendante depuis 1972, mais un maire indépentant était en poste de 1980 à 1986.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale