•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pandas semblent heureux à Calgary

Le panda Da Mao mange du bambou.

Da Mao fait partie des quatres pandas récemment arrivés au zoo de Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les quatre pandas prêtés au Canada par la Chine s'adaptent bien à leur nouvelle maison. C'est ce qu'affirme le zoo de Calgary qui espère que la mère aura des petits pendant son séjour, tout en sachant qu'elle ne peut tomber enceinte que trois jours par an.

Arrivés de Toronto il y a une semaine, les pandas « se portent bien », dit Colleen Baird, conservatrice du zoo. « Tout le monde les trouve adorables, et ils le sont. Ils sont vraiment doux et mignons. »

Le zoo a construit un large enclos pour les parents pandas et leurs deux petits. Leur lieu de vie comprend des pièces d’eau, des pierres chaudes et froides, de la verdure, et des espaces intérieurs humides et calmes.

Le public pourra leur rendre visite à partir du mois de mai.

Le zoo espère que les parents pandas auront d’autres enfants pendant leur séjour à Calgary. L’équipe essaiera d’inséminer la femelle adulte, Er Shun, l’année prochaine.

« Elle ne peut tomber enceinte que trois jours par an, dit Mme Baird, c’est pour cela qu’ils sont vulnérables. »

Moins de 2000 pandas à l’état sauvage

Les pandas géants sont considérés une espèce vulnérable. En 2016, on en comptait 2000 vivants à l’état sauvage.

Alors que la femelle adulte s’adapte à sa nouvelle maison, l’équipe du zoo essaie aussi de l’habituer au processus d’insémination. Les soigneurs ont besoin, par exemple, de la former à entrer dans une cage spéciale et de lui apprendre à se détendre pour une échographie.

« Le panda s'assoit là calmement, mange un peu de poire, un peu de pomme, tandis que nous [...] regardons dans son abdomen », explique la conservatrice.

Un panda grimpe sur un rocher, un autre grimpe sur une branche d'arbre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le public pourra venir voir les pandas au zoo de Calgary à partir du mois de mai.

Photo : Radio-Canada / Martin Trainor

Er Shun et le panda mâle adulte, Da Mao, ont déjà des jumeaux. Jia Panpan et Jia Yueyue ont deux ans et demi, et seront bientôt sevrés.

On commence à voir leur personnalité, dit Mme Baird.

« Panpan...cherche l’attention de sa maman et il suit son propre programme, dit-elle, et Yueyue est plus...facile à dresser et elle aime explorer. »

L’Alberta a financé la venue des pandas à hauteur de 10 millions de dollars, et la Ville de Calgary a donné 8,5 millions de dollars. Il est estimé que la présence des pandas augmentera les revenus du tourisme de 16 à 18 millions de dollars cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !