•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du cannabis vendu près de chez vous?

Une main tend un billet de banque, sur lequel on voit une feuille de cannabis, à une autre main.
La Ville de Trois-Rivières a ciblé une dizaine de secteurs où des points de vente de cannabis pourront être installés. Photo: Radio-Canada / Simon Blais

La Ville de Trois-Rivières a ciblé les secteurs où elle permettra à des commerces de vendre de la marijuana à des fins médicales et récréatives dès que le cannabis aura été légalisé.

Une dizaine de secteurs ont été retenus. Le choix de la Ville a d’abord été motivé par la facilité d’accès et la présence d’artères commerciales déjà établies dans ces secteurs.

Le comité d'urbanisme de la Ville a déterminé ces secteurs de concert avec la Société des alcools du Québec (SAQ), à qui sera confié l’encadrement de la vente de cannabis dans la province.

Nous avons choisi des axes commerciaux, avec d’importantes voies de circulation. On sait que la SAQ est en train de regarder un local sur le boulevard des Forges pour l’instant, mais si elle veut déployer d’autres établissements, elle pourra le faire dans ces endroits déjà identifiés.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque

La légalisation de la marijuana, d'abord prévue par le gouvernement Trudeau pour le 1er juillet, est reportée au moins jusqu'au mois d'août. Le Sénat demande plus de temps pour étudier le projet de loi.

Trois-Rivières avait déjà modifié sa réglementation concernant les entreprises de cannabis à des fins médicales en 2016.

Le conseil municipal avait alors précisé deux secteurs où la culture de marijuana à des fins médicales est permise, soit le parc industriel des Hautes-Forges et le parc industriel des Carrefours, à la jonction des autoroutes 40 et 55.

L’entreprise Déméter Organi-K s’était alors montrée intéressée à s’installer dans le parc industriel des Carrefours. Le projet est toujours envisagé, assure le maire Lévesque, bien que les pourparlers se fassent de façon privée.

Mauricie et Centre du Québec

Drogues et stupéfiants