•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rebondissements au procès de Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté

Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté

Nathalie Normandeau et Marc-Yvan Côté

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À moins d'une semaine de l'ouverture de son procès, Marc-Yvan Côté demande la récusation du juge André Perreault qui doit entendre la cause. Nathalie Normandeau réclame pour sa part un procès séparé.

L'ex-ministre libéral, Marc-Yvan Côté, et quatre coaccusés exigent la nomination d'un nouveau juge.

Dans la requête, ils allèguent que le juge André Perreault avait le devoir de trancher la question des fuites médiatiques avant d'entendre le procès.

Or, le juge Perreault a refusé de reporter le procès, qui doit commencer lundi, alors que la requête sur les fuites médiatiques est en suspens en raison de l'appel de Radio-Canada sur le témoignage de la journaliste Marie-Maude Denis.

Selon les avocats de Marc-Yvan Côté, les décisions du juge Perreault et ses remarques constituent « une violation des règles de la justice naturelle et du droit des requérants à un procès juste et équitable ».

Les avocats de la défense présenteront leur requête à la Cour supérieure vendredi.

L’ex-ministre Nathalie Normandeau et son avocat, Me Maxime Roy.

Nathalie Normandeau a comparu au palais de justice de Québec lundi.

Photo : Radio-Canada

Normandeau jugée seule

L'ex-vice-première ministre est la seule à ne pas signer cette nouvelle requête.

Le procureur de Nathalie Normandeau présentera formellement lundi sa demande d’être jugée séparément devant le tribunal, puisqu’il souhaite que le procès débute le plus tôt possible.

« Nous ne partageons pas les conclusions recherchées [par les coaccusés] et demanderons un procès séparé », précise Me Maxime Roy.

Si le juge devait acquiescer à la demande de Me Roy et de sa cliente, il pourrait y avoir des délais supplémentaires. « Il se peut que nous ayons besoin de 24 à 48 heures pour préparer le procès, puisque la preuve présentée sera différente de celle d'un procès conjoint », précise Me Roy.

Marc-Yvan Côté, Nathalie Normandeau et quatre autres personnes font face à des accusations de fraude, complot et abus de confiance.

Avec les informations de Yannick Bergeron et Nicolas Vigneault

Justice et faits divers