•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Agence du revenu du Canada met en garde contre les fraudeurs

Une personne remplit une déclaration d'impôt.
Plus de 2000 personnes ont été escroquées par des fraudeurs qui se faisaient passer pour des fonctionnaires, de janvier 2014 à janvier 2017. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
Radio-Canada

Tandis que la période de production des déclarations de revenus bat son plein, l'Agence du revenu du Canada (ARC) prévient les contribuables de se méfier des fraudeurs.

Dernièrement, de nombreux citoyens ont reçu des courriels, des appels téléphoniques, des lettres ou des messages textes de nature suspecte, affirmant provenir de l’ARC et exigeant des renseignements personnels.

Il s’agit d’une arnaque, puisque l’Agence du revenu du Canada ne procède jamais de cette façon pour demander les numéros de carte de crédit, de compte bancaire ou de passeport des contribuables.

Des arnaqueurs imaginatifs

Les fraudeurs utilisent des canaux de communication variés pour parvenir à leurs fins.

Sur son site web, l’Agence a répertorié des exemples de communications frauduleuses, afin de renseigner la population.

Ils peuvent procéder par message texte...

Un texto sur lequel on peut lire : « Vous avez reçu 493 $ de l'ARC l'année dernière pour vos taxes. S'il vous plaît remplir le formulaire en ligne suivant : »Une capture d'écran d'un message texte utilisé pour hameçonner la victime. Photo : Agence du revenu du Canada

... ou par message vocal :

Cet appel a pour but de vous informer que nous avons enregistré à la Cour d’appel fédérale une affaire criminelle contre vous concernant une évasion fiscale et une fraude fiscale […]. Rappelez-nous dès que possible au 613 927-9919, le numéro de la ligne directe de l’administration centrale de l’Agence du revenu du Canada. Si vous ne retournez pas notre appel, vous devrez faire face aux conséquences légales, car la situation est extrêmement sérieuse et urgente. Au revoir.

Extrait d'un message frauduleux laissé sur une boîte vocale. Source : ARC

Dans le cas d’un message vocal, il peut être utile de noter le nom de l’identifiant, mais certains criminels peuvent afficher des renseignements trompeurs sur l’écran du téléphone.

Les fraudeurs réalisent aussi leurs méfaits par courriel, certains comprenant des formulaires qui imitent ceux de l’ARC.

Un courriel intimant à la personne de déposer son argent en ligne, après un faux remboursement d'impôt de l'ARC.Certains courriels proposent de déposer de l'argent sur son compte, afin de soutirer par la suite les économies du fraudé. Photo : Agence du revenu du Canada
En dessous d'un bandeau classique de l'ARC, on peut lire le début d'un formulaire exigeant d'inscrire son numéro d'assurance social.Une capture d'écran d'un formulaire frauduleux (Images : Agence du revenu du Canada Photo : Agence du revenu du Canada

Souvent, selon le site Internet du Centre antifraude du Canada (CAFC), les personnes arnaquées seront victimes d’une nouvelle fraude au moment de tenter de récupérer leur argent.

L’ARC explique également la marche à suivre si on a été victime. Il faut en premier lieu contacter rapidement le service de police local. Ensuite, on peut communiquer avec le CAFC en téléphonant sans frais au 1 888 495-8501.

De janvier 2014 à janvier 2017, les statistiques du Centre antifraude du Canada indiquent que plus de 2000 personnes ont été escroquées, pour un total de plus de 6,2 millions de dollars, par des fraudeurs qui se faisaient passer pour des fonctionnaires. Le CAFC estimait en 2017 que ces chiffres pourraient ne représenter qu’environ 5 % des pertes totales.

Avec les informations de La Presse canadienne

Justice et faits divers