•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition du petit Ariel : toujours aucun indice malgré les recherches

Les informations de Marie-Claude Morin

Plus de 200 personnes ont participé samedi à une nouvelle battue dans l'espoir de retrouver le petit Ariel Jeffrey Kouakou, disparu depuis près de trois semaines dans le quartier Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.

La déception était cependant palpable en fin d’après-midi, les recherches n’ayant pas permis de trouver un indice qui permettrait de faire avancer l’enquête policière.

S’adressant aux journalistes sur place, le père du petit Ariel, Kouadio Frédéric Kouakou, s’est toutefois montré déterminé, affirmant privilégier la piste de l’enlèvement plutôt que celle d'une chute accidentelle dans la rivière des Prairies. « Mon état d’esprit aujourd’hui est comme au premier jour, a-t-il assuré. Je ne lâche pas prise. Je continue de défendre la thèse de l’enlèvement jusqu’à aujourd’hui. »

Après avoir remercié les médias et les bénévoles venus d’aussi loin que Sept-Îles, M. Kouakou a réaffirmé sa confiance dans la police et l’enquête en cours. Il a dit souhaiter que les autorités déploient autant d'efforts pour examiner la thèse de l'enlèvement que pour fouiller la rivière et ses berges. « Nous aimerions aujourd’hui que les efforts se focalisent sur la piste de l’enlèvement », a-t-il insisté. « Il y a un travail de fouille qui doit être fait », a-t-il ajouté.

Des secouristes sur place ont affirmé que les recherches se poursuivraient avec la fonte des glaces.

C’est extrêmement dur pour nous et pour le SPVM de faire des recherches profondes dans l’eau, car il y a beaucoup de mouvement de glaces. On va attendre une couple de jours encore, mais on ne lâche pas nos recherches, ça c’est sûr.

Jimmy Fournier de Sauvetage médical Québec

Vendredi, un chien pisteur spécialement dressé pour les recherches sur la glace et dans l'eau a été mis à contribution, sans succès.

Le chien parcourt une rive de la rivière.Un chien spécialement dressé est prêté par la GRC. Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Ce chien pisteur provient de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de la Nouvelle-Écosse. Il a été spécialement dressé pour les recherches sur la glace et dans l'eau. Il a participé de nouveau aux recherches samedi.

Des gens se trouvent dans une embarcation.Les membres de l'Agence des services frontaliers du Canada utilisent de nouveau une caméra sous-marine samedi, pour une deuxième journée consécutive. Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Ariel a été aperçu pour la dernière fois entrant dans le parc des Bateliers, qui longe la rivière des Prairies. Les enregistrements de caméras de sécurité ne le montrent pas ressortir du parc.

Entre-temps, le Service de police de la Ville de Montréal continue de recueillir les informations du public. Le poste de commandement mobile installé depuis plusieurs jours face au centre commercial Galeries Normandie, rue de Salaberry, est toujours actif.

Avec les informations de La Presse canadienne

Grand Montréal

Disparition