•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ratios patients-infirmière : un projet pilote à l'urgence de l'Hôpital de Hull à l'automne

Une affiche devant l'Hôpital de Hull en annonce le nom. (Archives)

L'Hôpital de Hull. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé une réforme majeure des ratios patients-infirmière visant à alléger considérablement la charge de travail des infirmières dans les prochaines années.

Après des mois de pressions de la part des infirmières, qui se disaient épuisées, croulant sous la tâche, et des mois de négociations avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre Barrette a convenu que la situation ne pouvait plus durer et qu'il devait s'attaquer résolument au problème de la surcharge de travail des infirmières.

Dans un premier temps, Québec créera dans les prochains mois 17 projets-pilotes dans chacune des régions du Québec, dans le but d'identifier pour chaque situation donnée le ratio optimal patients-infirmière, qui pourra varier selon qu'on se trouve par exemple dans une salle d'urgence, une salle de chirurgie ou un Centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD).

La majorité des projets-pilotes doivent en principe être mis sur pied dès ce printemps, les autres au cours de l'automne.

« En Outaouais le projet pilote se déroulera à l'urgence de l'Hôpital de Hull au mois de septembre », a précisé Lyne Plante, présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

Dans un CHSLD par exemple, le nombre de patients à la charge d'une seule infirmière la nuit varie actuellement de 75 à 96. En vertu du nouveau ratio, il sera réduit de plus de la moitié, avec une possibilité de 37 à 44 patients au maximum par infirmière.

Le jour, le ratio patients-infirmière en CHSLD passerait d'un minimum de 25 à un maximum de 32 patients par infirmière à un ratio de 20 à 27 patients.

On s'en va dans la bonne direction. [...] Il y en a pour toutes les régions du Québec

Lyne Plante, présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires du CISSS de l'Outaouais

En entrevue à l'émission Les matins d'ici, Mme Plante a ajouté que cette réforme des ratios patients-infirmières devrait passer par une embauche d'infirmières, d'infirmières auxiliaires, de préposés aux bénéficiaires et de commis.

« Il va falloir être agressif et plus créatif en recrutement », a-t-elle poursuivi. « Si descend le ratio patients-personnel en soin, ça va être plus attractif aussi. Le monde va être plus attiré pour avoir des conditions de travail qui sont plus humaines. »

Avec les informations de la Presse canadienne

Ottawa-Gatineau

Santé publique