•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Walmart congédie ses employés présentant une déficience intellectuelle

Le stationnement du magasin Walmart Supercentre de Val-d'Or.
Au Québec, 26 succursales de Walmart participaient au programme de plateaux de travail. Photo: Radio-Canada / Mélanie Picard

Walmart met fin à son programme de plateaux de travail au Québec, qui permettait d'intégrer à l'équipe d'employés des personnes ayant une déficience intellectuelle. La décision prend effet aujourd'hui, dans les 26 succursales du Québec qui participaient au programme.

Cette décision touche 19 personnes en Mauricie et au Centre-du-Québec, qui perdent ainsi leur emploi ce jeudi.

L'entreprise a indiqué par voie de communiqué qu'il s'agissait d'une décision difficile, sans toutefois justifier l'arrêt du programme.

Catherine Plamondon a fait son dernier quart de travail après 14 ans de service. À la sortie du magasin de Shawinigan, elle a éclaté en sanglots.

Ça serre dans l'estomac.

Catherine Plamondon
Elle répond aux questions de la journaliste. Sa mère l'observe en arrière plan, l'air triste.Catherine Plamondon perd son emploi ce jeudi, comme 18 autres de ses collègues en Mauricie. Photo : Radio-Canada

Sa mère, Danielle Saint-Amand, est aussi ébranlée. « C'est dur, parce que perdre son emploi, c'est quelque chose. Tu laisses les collègues. Oui, elle va pouvoir revenir, mais ce ne sera pas pareil », s'attriste-t-elle.

Le CIUSSS MCQ déçu

En Mauricie, l'entreprise a fait connaître sa décision vendredi à la direction des services de santé de la région, le CIUSSS MCQ.

La directrice adjointe des services spécialisés pour la clientèle adulte ayant une déficience intellectuelle au CIUSSS MCQ, Jacinthe Cloutier, déplore la décision.

« Ce matin, j'ai vu des gens très très attristés. Autant des employés de Walmart que les personnes qui étaient intégrées dans les plateaux de travail. »

Les usagers contribuaient vraiment, ils étaient une valeur ajoutée.

Jacinthe Cloutier, directrice adjointe au CIUSSS MCQ

« Pour nous, c'est important de signifier que [les usagers] sont déstabilisés par cette décision, puisqu'on voyait des gens qui se réalisaient dans différents rayons du magasin, que ce soit à la librairie, à la boulangerie, notamment », explique-t-elle.

Jacinthe Cloutier espère que son équipe réussira à replacer les bénéficiaires du programme dans d'autres milieux de travail.

Elle demande aux employeurs de la région qui souhaiteraient les intégrer dans leur entreprise de se manifester.

D'après les informations de Catherine Bouchard

Santé mentale

Économie