•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Saskatchewan, le Plan d'action pour les langues officielles rassure

Roger Gauthier parle à la caméra depuis un studio.
Roger Gauthier s’est aussi réjoui d'apprendre que le gouvernement fédéral distribuera des fonds directement au sein des communautés sans passer par la province. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les réactions sont positives en Saskatchewan à la suite de l'annonce, mercredi, du Plan d'action pour les communautés de langues officielles qui prévoit notamment une augmentation de 70 millions de dollars sur 5 ans pour le financement de base des organismes en situation minoritaire au pays.

Selon le président de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Roger Gauthier, cet investissement devrait représenter environ 20 % de fonds supplémentaires dans l'enveloppe destinée aux organismes de la Saskatchewan.

Les ressources supplémentaires vont vraiment nous aider à faire avancer les choses.

Roger Gauthier

Roger Gauthier s’est aussi réjoui d'apprendre que le gouvernement fédéral distribuera des fonds directement au sein des communautés sans passer par la province.

« Le gouvernement fédéral nous a écoutés par rapport au fait qu'on voulait des investissements directs dans nos communautés, qui avaient un impact direct dans nos communautés », a-t-il déclaré.

Le président de l'ACF a par ailleurs salué les investissements annoncés en faveur de la formation en santé en français pour les programmes de sciences infirmières du Collège Mathieu et de La Cité universitaire de l’Université de Regina.

En tout, le Plan d'action 2018-2023 sur les langues officielles représente des investissements de 2,7 milliards de dollars.

Le secteur culturel reconnu

La directrice générale du Conseil culturel fransaskois, Suzanne Campagne, se réjouit du fait que le plan d’action souligne l’importance de la culture pour les langues officielles.

Suzanne Campagne parle à la caméra en entrevue.Selon Suzanne Campagne, les investissements annoncés sont un bon signe pour le Conseil culturel fransaskois. Photo : Radio-Canada

« Ça faisait longtemps que les arts et la culture n'avaient pas été identifiés comme étant un moteur de vitalité pour la communauté francophone. »

De l'espoir pour l'éducation

La Fédération nationale des conseils scolaires francophones se dit satisfaite du Plan d'action. Elle souligne le fait que le gouvernement fédéral s'engage à communiquer, auprès des ministères de l'Éducation des provinces, les priorités des conseils scolaires en éducation.

De son côté, le Conseil des écoles fransaskoises a déclaré dans un communiqué qu'il s’attend à ce que le ministère de l'Éducation travaille avec lui pour « s'assurer que les élèves francophones puissent bénéficier adéquatement et équitablement des investissements annoncés ».

La fin d'une décennie de stagnation, selon la FCFA

La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada a aussi accueilli positivement le Plan d'action pour les langues officielles. Son président, Jean Johnson, estime que le gouvernement a ainsi mis fin à plus d'une décennie de stagnation en matière d'appui aux communautés francophones en milieu minoritaire. Il pense aussi que ce plan d'action permettra de donner un nouveau souffle à la francophonie au pays.

La mise en oeuvre du nouveau plan se fera de manière progressive à partir du 1er avril. Les organismes fransaskois espèrent connaître le montant exact de leur subvention d'ici la fin avril. Certains espèrent que ces nouvelles sommes ne modifieront pas celles allouées dans le prochain budget provincial, qui sera déposé le 10 avril.

Saskatchewan

Francophonie