•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiori et Séguin remanient Deux cents nuits à l'heure

Les auteurs-compositeurs-interprètes québécois Richard Séguin et Serge Fiori, bras dessus, bras dessous.
Richard Séguin et Serge Fiori ressortent l'album qu'ils ont écrit et composé ensemble il y a maintenant 40 ans. Photo: Sony Music/Jean-Charles Labarre
Radio-Canada

L'album Deux cents nuits à l'heure, fructueuse collaboration de Serge Fiori et Richard Séguin, a été dépoussiéré le temps d'une réédition. Ce voyage dans le temps verra le jour le 11 mai 2018, pour souligner le 40e anniversaire de l'opus

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Après avoir remixé le mythique album L'heptade, d'Harmonium, en 2016, Serge Fiori est entré en studio avec Richard Séguin pour la première fois depuis 1978 pour faire un nouveau transfert numérique de Deux cents nuits à l'heure.

Ce disque à mi-chemin entre musique progressive et musique populaire s'était écoulé à près de 200 000 exemplaires lors de sa sortie. Pour cette cure de jeunesse, le tandem Fiori-Séguin a été épaulé par Ryan Morey, l’ingénieur de son qui a également travaillé sur les albums L’heptade XL, Funeral, d’Arcade Fire, et Dark Eyes, d’Half Moon Run.

Du côté de Sony, on nous promet avec ce Deux cents nuits à l'heure XL un son nettement amélioré par rapport à la version sortie en disque compact en 1991. Contrairement à L'heptade XL, il ne s'agirait pas ici d'un nouveau mixage des pistes, mais bien d'un nouveau transfert effectué à partir des bandes maîtresses.

Serge Fiori et Richard Séguin prennent la pose sur la pochette de l'album en 1978.La pochette de Deux cents nuits à l'heure XL Photo : Sony Music

Cette nouvelle version sera offerte en format disque compact, sur disque vinyle deluxe de 180 grammes et sur différentes plateformes numériques. Aucun enregistrement inédit ne fera partie de cette réédition. Serge Fiori et Richard Séguin donneront des entrevues au cours des prochaines semaines en prévision de la sortie, le 11 mai 2018.

Petite histoire d'un grand disque

Automne 1977. Richard Séguin voulait passer à autre chose après avoir réalisé des albums à saveur folk en tandem avec sa sœur Marie-Claire Séguin. Le chanteur Serge Fiori, lui, ne savait pas par quel chemin devait passer son avenir, lui qui venait de faire 110 concerts avec Harmonium.

Les deux musiciens de 25 ans se connaissaient depuis quatre ans. Ils ont décidé d'unir leur force et d'écrire ensemble. Le processus créatif n'a pas été simple, les deux musiciens étant presque habités 24 heures sur 24 par ce projet.

Couverture du magazine <i>Québec Rock</i> paru en juin 1978.Les deux artistes ont fait la couverture du magazine Québec Rock en 1978. Photo : Radio-Canada / Archives

« On a fait des "stretches" de 18-20 heures… Ça sortait pas. On savait de quoi on voulait parler, on ne savait pas comment l'aborder. Y a des textes qui ont changé trois fois », avait raconté Richard Séguin au magazine Québec Rock pour son numéro de juin 1978.

Et la composition des chansons ne s'est pas faite sans heurt. Richard Séguin et Serge Fiori auraient eu certains différends.

Richard, je sais comment il a écrit avant, mais en ce qui me concerne, moi, y a ben des affaires vagues dans ce qu'il a écrit. [...] Pis là, il m'arrive avec une chanson qui est la sienne, dont je prends le texte pis je me dis, bon ben ça passe pas. Tu me parles pas vraiment. Faque là, y s'assit, pis la fumée lui sort des oreilles.

Serge Fiori, au magazine Québec Rock en juin 1978

Si Fiori-Séguin voulait sortir des sentiers battus à l’époque, le duo a tout de même fait appel à d'anciens collaborateurs, dont Neil Chotem, Michel Dion, Denis Farmer et Monique Fauteux pour créer une espèce d'OVNI dans l'univers musical québécois.

Initialement, ils devaient endisquer huit chansons, mais seulement sept ont été retenues. Sur la face A, la chanson-titre et la chanson Ça fait du bien démontraient à quel point les envolées vocales de Serge Fiori et Richard Séguin étaient un mariage de raison. Et sur la face B, le succès radio Viens danser et La moitié du monde ne laissaient point douter de la valeur artistique et commerciale d'une telle réalisation.

L'enregistrement de cet album a été réalisé en près de 22 jours à l'hiver 1978 dans un studio mobile à Sainte-Adèle. Le mixage a, lui aussi, été fait dans un studio mobile, en deux semaines, mais cette fois-ci près de la maison du producteur Michel Lachance, à Rougemont. Juste à temps pour une sortie chez les disquaires au printemps 1978.

À la suite d'un indéniable succès populaire et critique, Serge Fiori et Richard Séguin ont décroché avec Deux cents nuits à l'heure les prix Félix du disque de l'année (auteur-compositeur-interprète), du microsillon de l'année et du groupe de l'année en 1979, lors du tout premier Gala de l'ADISQ.

Quarante ans plus tard, force est de constater que cet album a bien vieilli.


Deux cents nuits à l'heure XL
Sony Music Canada
Sortie le 11 mai 2018

Musique

Arts