•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Baie-des-Chaleurs presque totalement branchée à la haute vitesse

Une personne tape sur le clavier d'un ordinateur.

99 % des foyers de la Baie-des-Chaleurs pourront se brancher à la fibre optique

Photo : getty images/istockphoto / Urupong

Radio-Canada

Telus déploiera Internet haute vitesse sur 99 % du territoire de la Baie-des-Chaleurs d'ici la fin de l'année.

Un texte de Michel-Félix Tremblay avec la collaboration de Joane Bérubé

Telus promet que d'ici l'hiver prochain, presque tous les commerces et les résidences entre les Plateaux de Matapédia et Shigawake auront accès à la fibre optique.

Il s'agit de la première phase d’un plan étalé sur trois ans annoncé en décembre dernier et financé à 30 % par des fonds publics.

Au total 25 millions de dollars seront investis, soit 70 % par Telus et le reste par Québec et Ottawa dans le cadre des programmes Québec branché et Brancher pour innover.

Selon la vice-présidente de Telus, Marie-Christine D'Amours, il n’y a pas beaucoup d’endroits au monde où le niveau de couverture de la fibre optique est aussi important.

« Même les grands centres urbains n’ont pas la fibre optique jusqu’à la maison. Nous, on fait fibre jusqu’à la maison et pas seulement en ville, dans les routes rurales, dans toutes les communautés. C’est vraiment unique au Canada », précise le vice-président Clément Audet.

Telus s'est aussi engagée, avec l'aide financière des gouvernements, à déployer la haute vitesse dans 99 % des collectivités d'ici 2021.

Des poteaux

La fibre optique en région

Photo : Radio-Canada

Couverture cellulaire : toujours pas de plan

Malgré son intention de brancher 99 % des foyers de la région à la haute vitesse d'ici 2021, Telus n'a toujours pas de plan pour améliorer la couverture cellulaire dans l'Est-du-Québec.

Pour la direction, le choix de rendre accessible le signal cellulaire appartient aux gouvernements et non pas à Telus.

Depuis plusieurs années, des élus de la Gaspésie souhaitent une couverture cellulaire plus grande sur le territoire gaspésien pour des raisons de sécurité, notamment.

« Si un jour on veut un chantier au Canada pour avoir 100 % des routes sécuritaires, il faudra s’asseoir ensemble et regarder comment le faire parce que mettre tout sur le dos d’une seule entreprise, c’est beaucoup », croit Clément Audet.

« La sécurité publique, ce n’est pas la responsabilité d’une entreprise privée. C’est important de faire de bons partenariats, tous ensemble, pour assumer chacun ses responsabilités », conclut Marie-Christine D'Amours.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Internet