•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des réponses à vos questions sur le budget Leitao

Stéphane Leblanc et Gérald Fillion

Le fiscaliste Stéphane Leblanc et l'animateur de RDI Économie, Gérald Fillion.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quels seront les impacts du budget du Québec 2018 dans votre vie? Le fiscaliste Stéphane Leblanc a répondu aux questions des internautes en compagnie de l'animateur de RDI Économie, Gérald Fillion.

Le cinquième et dernier budget du ministre des Finances Carlos Leitao avant les élections de l’automne est dense. Il contient une panoplie d’annonces et de mesures dans le but de plaire au maximum de gens possible. Voici 6 questions auxquelles Stéphane Leblanc, de la firme Ernst and Young, a répondu à l’occasion d’un Facebook Live mercredi midi.


1. Les nouveaux ou futurs propriétaires seront-ils avantagés par ce budget?

Le budget offre un nouveau crédit de 750 $ pour l’achat d’une première habitation.

Tous les nouveaux acheteurs ont droit à ce montant-là. Ils n’ont pas à détailler leurs dépenses, même si le ministre a donné pour exemple les frais de notaires, d’inspection, de déménagement et la taxe de bienvenue comme façon d’utiliser le crédit. Le système est plus simple à administrer ainsi.

Ce qui est intéressant également, c’est que chacun des conjoints a droit au crédit. Ce n’est pas un crédit combiné, mais si votre conjoint a déjà été propriétaire avant d’être avec vous, vous pouvez avoir droit au crédit même si vous achetez la résidence à deux.

Quand on le combine au crédit fédéral, c’est 1326 $ qu’on peut aller chercher pour l’achat d’une première résidence.

Le crédit est applicable depuis le 31 décembre 2017. Si vous avez acheté votre maison avant le budget, ça passe!


2. Quelles sont les rénovations admissibles au crédit d'impôt RénoVert?

Les dépenses admissibles sont toutes celles qui ont un aspect écologique ou d’économie d’énergie, par exemple de remplacer ses fenêtres par des fenêtres écoénergétiques. Le principe est le même pour les systèmes de chauffage et encore les toitures et leur isolation.

Le ministre fournit une liste détaillée, disponible sur le site de Revenu Québec.

Le crédit RénoVert, qui a été prolongé d’une année jusqu’au 31 mars 2019, est de 20 % du montant dépensé, jusqu’à concurrence de 10 000 $.

Mais vous avez droit seulement à ce montant pour les trois années où le crédit aura été en vigueur ainsi que pour des travaux effectués par un entrepreneur qualifié. Si vous ne l’aviez pas utilisé au complet avant qu’il ne soit prolongé, vous avez droit à la balance restante.

Bandeau de notre section sur le budget du Québec 2018

3. Que change ce budget pour les aînés?

Pour les aînés, deux choses.

Des ajustements ont d'abord été portés au crédit d’impôt sur l’achat ou la location de biens visant à prolonger leur autonomie.

Le crédit s’applique aux aînés de 70 ans et plus pour des biens comme des prothèses auditives, des cannes, marchettes ou fauteuils roulants non motorisés ainsi que toute une panoplie de biens qui peuvent procurer un gain d’autonomie.

C’est un crédit de 20 %, qui sera retiré au montant d’impôt à payer. Le budget a réduit le seuil minimal sur lequel il s’applique de 500 $ à 250 $.

Un autre aspect concerne la bonification du crédit d’impôt pour les travailleurs expérimentés de 61 ans et plus afin de les inciter à demeurer sur le marché du travail.

Ce crédit, qui ne concerne pas les travailleurs autonomes, est applicable pour toute l’année 2018. Si vous aviez 61 ans au 1er janvier, il s’applique. Et il est également bonifié par tranche d’âge, soit 62 ans, 63 ans, 64 ans et 65 ans et plus.


4. Les aidants naturels obtiennent-ils un coup de pouce du gouvernement?

Les aidants naturels qui n’habitent pas avec la personne qu’ils aident, moyennant une rémunération, sont admissibles à un crédit d’impôt. Il n’est pas exclusif aux aînés, même si on peut imaginer que ça concerne beaucoup d’entre eux.

Un autre crédit plus ciblé touche les bénévoles qui sont des aidants naturels. L’aîné aidé par un bénévole qui lui consacre plus de 200 heures peut dorénavant lui allouer un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 750 $.

Le budget ne propose en outre rien de nouveau pour les aidants conjoints.

5. Quels sont les avantages fiscaux dont bénéficient les parents qui envoient leurs enfants en garderies privées?

Le plafond des frais de garde admissibles a été haussé, mais surtout indexé. C’est la mesure la plus importante.

Le montant maximum qu’on peut réclamer pour les frais de garde d'un enfant de 7 ans et moins est passé de 9000 $ à 9500 $. Il est de 5000 $ pour les enfants de 7 ans et plus.

À partir de 2019, ces montants seront indexés en fonction du coût de la vie.

Le crédit varie selon le revenu familial. Il n’est pas offert aux familles dont les enfants sont en CPE, étant donné qu’il s’agit de garderies subventionnées par l’État.


6. Quelles sont les mesures prévues pour le transport aérien régional?

La première bonne nouvelle, c’est que le gouvernement va investir 100 millions dans l’infrastructure des aéroports régionaux

Des subventions devraient également permettre de réduire le coût des tarifs aériens. Plusieurs nouvelles régions sont également concernées, la Gaspésie, la Côte-Nord et l’Abitibi-Témiscamingue entre autres, pour répondre à l’objectif du gouvernement de permettre aux Québécois d’utiliser davantage les services de transports aériens en région.

Déficit ou surplus dans le budget Leitao?

Le surplus budgétaire pour 2018-2019 est de 904 millions de dollars. Il y a donc plus de revenus que de dépenses. Mais une somme doit être versée dans le Fonds des générations. Une fois ce 2,5 milliards de dollars versé, on se retrouve donc en déficit de 1,6 milliard. Mais étant donné qu’il y a aussi une réserve de stabilisation, créée à partir des surplus budgétaires des années passées, on utilise cette somme pour arriver à l’équilibre budgétaire.

Pour voir ou revoir les réponses de Stéphane Leblanc, en compagnie de Gérald Fillion :

Économie