•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois conseils pour sexter de façon plus sécuritaire

Une photo d'un message haineux provenant des réseaux sociaux.

Une photo d'un message haineux provenant des réseaux sociaux.

Photo : Radio-Canada / Marie-Eve Maheu

Radio-Canada

L'envoi de photos intimes par Internet est une pratique qui vous plaît, mais vous craignez que ces images puissent se retrouver ailleurs si le receveur trahit votre confiance? Nous avons demandé à des experts en sécurité informatique des conseils pour diminuer les risques que des photos coquines reviennent vous hanter.

Un texte d'Alix Villeneuve

Crypto.Québec, un média spécialisé dans les questions de sécurité informatique et de vie privée sur Internet, a tenu cette semaine à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) un atelier sur la protection des images intimes sur Internet. Cette activité était organisée dans le cadre de l'événement Chambre de verre : examiner les traces de vie numérique, qui se tient jusqu'au 8 avril.

[Il y a des moyens] de rendre la pratique plus sécuritaire au lieu de dire : "Tu ne devrais pas sexter."

Anne-Sophie Letellier, codirectrice des communications de Crypto.Québec

Rendre les photos anonymes

C'est le meilleur moyen de s’adonner à cette pratique, lance d’entrée de jeu Anne-Sophie Letellier, codirectrice des communications de Crypto.Québec.

La première précaution à prendre est de ne pas inclure son visage dans les photos. Pour anonymiser des images, Anne-Sophie Letellier propose d’utiliser l’application gratuite ObscuraCam. Celle-ci permet de prendre des photos et d’y ajouter des zones floues ou noires. « Si vous avez des tatouages qui vous rendent unique, essayez de flouter ça. »

Il est aussi crucial d'éviter de donner des indices sur sa position géographique, y compris dans les métadonnées des photos. Ce renseignement peut être retiré dans les paramètres ou quand on désactive la géolocalisation de son téléphone cellulaire.

Enfin, Mme Letellier rappelle un conseil de base : il faut envoyer ses photos uniquement à une personne en qui l'on a confiance.

Pas pour les mineurs

Chez les personnes mineures, le sextage est rigoureusement interdit, soulignent plusieurs corps de police au Québec à l'aide de diverses campagnes de sensibilisation. Un adolescent qui envoie une photo ou une vidéo d’une mineure peut être accusé de production ou de distribution de pornographie juvénile, et ce, même s’il n’a pas pris la photo ou filmé la vidéo.

Choisir son outil d’envoi

Certains réseaux sociaux, comme Facebook ou Tinder, seraient des canaux à proscrire pour envoyer des images intimes, selon Anne-Sophie Letellier. « Sur une plateforme telle que Facebook, on l'envoie à la personne, mais aussi à Facebook, qui en garde une copie », note cette spécialiste de la vie privée.

Snapchat, dont les photos publiées se distinguent par leur caractère éphémère, n’est pas aussi sécuritaire que l’on pourrait le croire, juge Geneviève Lajeunesse, directrice des opérations de Crypto.Québec. Plusieurs détours sont possibles pour conserver tout de même les images envoyées.

Il y a toute une industrie d’applications parallèles à Snapchat juste pour [sauvegarder] les images.

Geneviève Lajeunesse, directrice des opérations de Crypto.Québec

Pour envoyer des messages, Crypto.Québec recommande deux applications : Confide et Wickr Me. Elles ont toutes les deux la particularité de détruire les messages après réception. Bien que les captures d'écran soient plus difficiles, elles ne sont pas impossibles, souligne Mme Letellier.

Verrouiller ses photos

Une fois les photos envoyées et reçues, il faut s’assurer qu’elles ne pourront pas être consultées par n’importe qui. De nombreuses personnes négligent encore l’importance de bloquer l’accès à leurs photos par des mots de passe, affirme Geneviève Lajeunesse.

« Si je regarde toutes tes photos dans ton téléphone, est-ce qu’il y a des choses qui te mettraient mal à l’aise si on [les montrait à l'aide d']un projecteur tout de suite? » demande-t-elle.

Ajouter un mot de passe sur les images que vous désirez soustraire aux regards indiscrets pourrait donc vous éviter bien des situations gênantes.

Avec un téléphone Android, cette fonctionnalité se trouve dans les paramètres. Cliquez sur « Verrouiller », puis sur les photos que vous voulez cacher. Avec un téléphone Apple, il faut d'abord cliquer sur le bouton « Partager » avant de sélectionner l'option « Cacher », qui se trouve dans une bande défilante au bas de l'écran.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno