•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'érosion provoque la fin d'un rêve à la pointe Langevin

L'érosion est telle sur la pointe Langevin que Rio Tinto a racheté le terrain au résident touché.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

La pointe Langevin, située à Dolbeau-Mistassini, continue de s'éroder. Le propriétaire le plus touché vient de vendre son terrain à Rio Tinto pour la somme de 300 000 $. Ceux qui se trouvent à proximité craignent d'être les prochaines victimes de ce phénomène.

La valeur, j'en perds tous les jours. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai vendu. Je me suis dit : "Je vends ou je n'aurai plus rien".

Serge Dionne, résident de Dolbeau-Mistassini
Serge Dionne devant son chalet.

Serge Dionne a été forcé de vendre son terrain, craignant de perdre la valeur.

Photo : Radio-Canada

Steeve Allard et Louise Godin pourraient se retrouver dans la même situation.

« On était ici pour les 25 prochaines années, mais nous avons arrêté toutes dépenses de 1$ et plus. »

D'autres résidents de la pointe Langevin sont inquiets.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Le secteur de la pointe Langevin a été fermé aux activités hivernales pour limiter les effets sur les berges.

La Ville de Dolbeau-Mistassini travaille maintenant de concert avec Rio Tinto pour trouver une solution permanente.

« Là, il faut trouver la cause. Mais on sait que les solutions, fort probablement, ne seront pas simples. C'est un dossier qui ne peut pas se régler en quelques semaines. Ça va prendre plus de temps que ça », explique le maire Pascal Cloutier.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement