•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa annonce de nouvelles mesures pour protéger les baleines noires

Les explications de Pierre-Alexandre Bolduc
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral annonce plusieurs mesures supplémentaires pour protéger les baleines noires dans les eaux de l'est du pays, après l'hécatombe de l'année dernière.

Un texte de Louis Mills

Douze baleines ont été trouvées mortes dans le golfe du Saint-Laurent en 2017. Certaines ont succombé à des collisions avec des navires; d'autres à des empêtrements dans des engins de pêche au crabe.

Le ministre fédéral des Pêches et des Océans, Dominic LeBlanc, avait déjà annoncé certaines mesures qui touchent les pêcheurs, après des consultations avec l'industrie. Il en rajoute plusieurs.

  • La pêche au crabe dans la zone 12 (le sud du golfe du Saint-Laurent) sera devancée pour donner aux pêcheurs la possibilité de capturer leur quota de pêche avant la migration des baleines noires dans le golfe. Un brise-glace de la Garde côtière canadienne sera présent dans les ports de pêche du nord du Nouveau-Brunswick dès le début de la semaine prochaine, pour les libérer des glaces et permettre aux pêcheurs de prendre la mer dès que possible.
  • Les équipements de pêche au crabe des neiges devront avoir été retirés de l'eau avant le 30 juin, soit deux semaines plus tôt que les dernières saisons.
  • Le nombre de casiers que les pêcheurs pourront mettre à l'eau en 2018 sera réduit par rapport à 2017
  • Le ministère fermera à partir du 28 avril les zones de pêche où des baleines noires ont été vues l'an dernier et où les scientifiques s'attendent à leur présence, pour se nourrir, cette année.
  • Il y aura en outre des fermetures temporaires - pour une période de 15 jours - des zones de pêche où des baleines noires sont vues cette année. Ces fermetures seront seulement annulées lorsque deux patrouilles aériennes démontrent que les baleines ont quitté les zones.
Une baleine noireOttawa augmentera « considérablement » ses patrouilles, aériennes et sur mer, pour repérer les baleines noires. Photo : CCS image, NOAA

Le ministère annonce d'autre part qu'il augmentera « considérablement » la surveillance - dans les airs et sur l'eau - pour repérer les baleines noires cette année.

Des conditions seront ajoutées au permis des pêcheurs pour assurer un meilleur suivi des bouées et des cordages qu'ils mettent à l'eau. Les pêcheurs auront en outre l'obligation de rapporter tout contact avec des baleines.

« [Ces mesures] sont importantes pour les baleines, pour l'avenir économique de la pêche au crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent », a déclaré le ministre LeBlanc en conférence de presse à Ottawa.

Le ministre de Pêches et Océans Canada Dominic LeBlanc, accompagné de son collègue des Transports, Marc Garneau, annonce des mesures de protection de la baleine noire.Le ministre de Pêches et Océans Canada Dominic LeBlanc, accompagné de son collègue des Transports, Marc Garneau, annonce des mesures de protection de la baleine noire. Photo : Radio-Canada

Il a rappelé que le crabe des neiges avait perdu, tout récemment, l'écocertification accordée par l'organisme Marine Stewardship Council, à cause des morts de baleines provoquées par les équipements des pêcheurs. Si le Canada n'adoptait pas de mesures de protection énergiques, a-t-il dit, la réputation de l'industrie des pêches risquait de souffrir davantage.

Les mesures annoncées mercredi pourraient être adaptées au cours de la saison de pêche printanière, selon la tournure des événements, a précisé le ministre. D'autres mesures pourraient également s'ajouter.

Limite de vitesse pour les navires

Pour prévenir les collisions avec des baleines, le gouvernement fédéral impose, entre le 28 avril et le 15 novembre, une limite de vitesse de 10 noeuds aux navires de 20 mètres et plus, lorsqu'ils navigueront dans l'ouest du golfe du Saint-Laurent. Cette vitesse pourra être ajustée « au besoin ».

Bateau de croisières internationales à Baie-Comeau.La limitation de la vitesse des navires sera reconduite, en 2018, dans certaines parties du golfe du Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Les navires pourront se déplacer à des vitesses normales dans certaines parties des voies de navigation au nord et au sud de l'île d'Anticosti, mais seulement lorsqu'il n'y aura pas de baleines noires dans le secteur. Lorsqu'une baleine sera repérée, la vitesse maximale sera fixée à 10 noeuds pendant 15 jours au moins.

Une limite de vitesse avait déjà été imposée dans le golfe en 2017, ce qui avait soulevé le mécontentement de l'industrie des croisières, entre autres, et des communautés qui profitent de ses retombées. Ottawa dit avoir « pris note » de ce mécontentement, mais il estime que la « protection des baleines noires en voie de disparition au Canada » doit primer.

La population des baleines noires est estimée à 450 individus, dont une centaine de femelles seulement en âge de reproduction.

Ottawa annonce également qu'il mettra fin au moratoire sur les opérations de sauvetage des baleines prises dans des cordages. Il avait été adopté après la mort d'un sauveteur de baleines, l'été dernier. Joe Howlett avait été atteint par le coup de queue d'une baleine noire qu'il venait de réussir à libérer. Pêches et Océans met au point un « protocole de désempêtrement » qui assurera la sécurité des équipes de sauvetage, a précisé le ministre LeBlanc.

Protection des espèces

Environnement