•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Burnaby demande à la Cour suprême du Canada de trancher sur le pipeline Trans Mountain

Deux hommes tiennent une banderole où il est écrit, Stop Kinder Morgan.
Des manifestants contre la construction du pipeline de Kinder Morgan bloquent le terminal maritime Westridge à Burnaby. Photo: CBC / Gian-Paolo Mendoza

La Municipalité de Burnaby fait appel à la Cour suprême du Canada pour trancher sur une décision de l'Office national de l'énergie (ONE) permettant la construction du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan dans la banlieue de Vancouver.

En décembre, l’ONE a permis à la pétrolière de déroger à certains règlements municipaux de Burnaby dans ses travaux d’expansion du pipeline entre l’Alberta et la Colombie-Britannique.

Le premier appel de la Ville de Burnaby à la décision de l’ONE a été rejeté vendredi par la Cour d’appel fédérale.

Le maire de Burnaby, Derek Corrigan, dit que la Cour fédérale « n’a pas tenu compte des arguments présentés par la Ville et le gouvernement provincial qui s’opposent à la décision de l’ONE ».

Il compte maintenant amener l’affaire devant la plus haute instance juridique du pays.

Selon un communiqué de la Ville, l’appel sera déposé d’ici 60 jours.

Le projet Trans Mountain permettrait de tripler la capacité de transport du pipeline actuel entre l’Alberta et la région de Vancouver. Il fait face à l’opposition de nombreux groupes d'Autochtones, d'écologistes et de municipalités de la Colombie-Britannique.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière