•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kathleen Wynne promet la garderie gratuite pour les enfants d’âge préscolaire

Les explications de Philippe Leblanc
Radio-Canada

La première ministre ontarienne Kathleen Wynne poursuit ses annonces prébudgétaires, promettant des services de garde gratuits aux parents d'enfants de 2 ans et demi jusqu'à leur entrée à la maternelle (environ 4 ans).

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Cette promesse entrerait en vigueur en 2020.

Cette annonce est toutefois conditionnelle à la réélection des libéraux en juin, comme leurs plus récentes promesses. À l'heure actuelle, les libéraux tirent de l'arrière sur les conservateurs dans les sondages.

Le gouvernement Wynne estime que, grâce à sa nouvelle promesse qui doit faire partie du budget de mercredi, les parents épargneraient environ 17 000 $ annuellement par enfant.

En améliorant l'accès aux services de garde, les parents - en particulier les femmes - jouiront d'une plus grande liberté pour déterminer le moment de leur retour au travail, ce qui rapprochera l'Ontario de son objectif de l'équité salariale.

Bureau de la première ministre de l'Ontario

Le coût de cet investissement s’élève à 2,2 milliards de dollars sur trois ans.

Des enfants, par terre écoutent une histoireLa promesse libérale couvrirait les enfants de 2,5 ans à la maternelle. Photo : iStock

Ce financement serait offert pour les services de garde agréés.

Par ailleurs, le gouvernement mettrait en place à partir de 2020 une grille salariale pour les employés des garderies afin que leur rémunération « corresponde mieux » à celle des éducateurs et des éducatrices de la maternelle.

Une promesse électoraliste?

De son côté, la chef du NPD, Andrea Horwath, accuse son adversaire libérale de ne s'intéresser au problème du coût exorbitant des garderies qu'à l'aube d'une élection, après avoir négligé, selon elle, la question pendant les 15 dernières années.

Les Ontariens ne croient plus les promesses de Kathleen Wynne.

Andrea Horwath, chef du NPD

Mme Horwath ajoute que la promesse des libéraux ne vise qu'une tranche des enfants. Par ailleurs, souligne-t-elle, les services de garde sont plus coûteux pour les bébés et les bambins qui ne seraient pas admissibles au nouveau programme.

Le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford, est du même avis. Il trouve que cette annonce est ironique à quelques mois des élections.

Toutes ces annonces sont ironiques, Kathleen Wynne dépense des milliards de dollars que son gouvernement n'a pas

Doug Ford, chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario

Le nouveau chef du parti conservateur promet pour sa part un plan plus solide que celui des Libéraux.

Toronto

Politique provinciale