•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bâtiment désaffecté appartenant à la papetière Twin Rivers s'effondre à Edmundston

Un bâtiment désaffecté de Twin Rivers à Edmundston s'est effondré sous le poids de la neige.

Un bâtiment désaffecté de Twin Rivers à Edmundston s'est effondré sous le poids de la neige.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Radio-Canada

Un bâtiment désaffecté appartenant à la papetière Twin Rivers s'est effondré sous le poids de la neige à Edmundston, lundi.

Le chef des pompiers d’Edmundston, Mario L’Italien, a expliqué qu’il s’agissait d’un bâtiment censé être détruit à l’automne 2018. La compagnie Twin Rivers attendait depuis un certain temps pour effectuer la démolition, puisque de l’amiante se trouverait dans la structure.

« On savait qu’une partie du bâtiment était plus fragile que l’autre et c’est justement cette partie, la partie A, en avant, [qui s’est effondrée] », a précisé M. L’Italien. Ce serait le poids de la neige qui aurait causé l’effondrement.

La Ville d’Edmundston s’entretiendra avec la compagnie propriétaire de l’usine afin de savoir si les travaux de démolition pourront être devancés. « Première étape, ce sera de sécuriser le bâtiment pour s’assurer qu’il ne tombe pas dans le chemin, par exemple. »

Roland Léger, directeur des opérations pour Twin Rivers à Edmundston, confirme que rien n’était prévu lundi en ce qui a trait à la démolition du bâtiment. Pour la papetière, la priorité est la même que celle des pompiers : les lieux doivent être sécurisés.

Un entrepreneur devrait se rendre rapidement sur place à cette fin. Les parties supérieures, comme le deuxième étage toujours debout, seront rabattues pour que le bâtiment ne représente plus de danger.

Roland Léger a laissé entendre que cet effondrement pourrait changer les plans et accélérer la démolition du bâtiment. Toutefois, il ne s’avance pas sur une date. « Ça va prendre certainement un deux à trois semaines avant qu’on puisse se diriger un peu mieux. »

Pour ce qui est de l’amiante, Mario L’Italien se veut rassurant : « Ça se trouve surtout dans les parties basses du bâtiment, le système de chauffage, ces choses-là. On a des discussions avec les gens d’Environnement Canada pour établir un plan d’action. »

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers