•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel ouvrage pose un regard différent sur Gabriel Dumont et les Métis

Deux photos du visage de deux hommes.
Denis Combet, professeur et chercheur de l'Université de Brandon, vient de rééditer un ouvrage sur la vie de Gabriel Dumont, le bras droit de Louis Riel. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un professeur de littérature française à l'Université de Brandon, Denis Combet, vient de rééditer son livre Gabriel Dumont, mémoires et récits de vie, où il pose un nouveau regard sur la vie du général métis sous Louis Riel.

C'est après la lecture du journal du père Gabriel Cloutier, conservé dans les archives de la Société historique de Saint-Boniface, que le professeur a réalisé que le document apportait une nouvelle perspective à sa recherche sur la vie de Gabriel Dumont.

« Le journal de Gabriel Cloutier fournit des témoignages de Métis qui ont participé à la Résistance du Nord-Ouest », déclare M. Combet.

« Ils complètent les mémoires de Gabriel Dumont, car ils montrent le fardeau et le danger auxquels les familles métisses étaient confrontées pendant les combats », ajoute le chercheur.

On comprend mieux « le rôle des femmes métisses, leur courage et leur initiative, leur traitement controversé par les soldats et la souffrance des enfants et des aînés », indique Denis Combet.

Il explique dans ce nouvel ouvrage que les Métis sont « les civilisateurs de l’Ouest canadien ».

« Pour moi, c'est Gabriel Dumont qui reprend le flambeau de Louis Riel et qui échoue malheureusement parce que les Métis ont été battus à Batoche et qu'après c’est l’enfer jusqu’aux années 60 et 70 », affirme l’auteur.

Il a profité de sa découverte pour ajouter 120 pages du récit du père Cloutier dans son nouveau livre. Il s’agit, selon lui, « d’une importante mise à jour de [son] précédent livre ».

Denis Combet étudie la vie de Gabriel Dumont depuis 12 ans.

Manitoba

Livres