•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le problème d'infiltration remporte le Prix collégial du cinéma québécois

Christian Bégin dans « Le problème d'infiltration »

Christian Bégin dans Le problème d'infiltration

Photo : K Films Amérique

Radio-Canada

Le film de Robert Morin a été choisi par des centaines d'étudiants comme le film le plus marquant de l'année et a remporté le 7e Prix collégial du cinéma québécois.

Les jeunes cinéphiles ont choisi Le problème d'infiltration parmi les cinq finalistes. Les autres films en nomination étaient La résurrection d’Hassan, de Carlo Guillermo Proto, Les affamés, de Robin Aubert, Mes nuits feront écho, de Sophie Goyette, et Tadoussac, de Martin Laroche.

Le cinéaste Robert Morin lors du tournage du film <em>Le problème d'infiltration</em>Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le cinéaste Robert Morin lors du tournage du film Le problème d'infiltration

Photo : Philippe Bossé

Robert Morin n'était pas sur place, mais a réagi en envoyant un mot.

Je savais que j’étais en lice, mais je ne pensais jamais… Préjugés, préjugés, préjugés : étudiants qu’on appelle peut-être encore « amis », rompus à Passe-Partout, "brainwashés" par la rectitude politique ambiante, par les feel-good movies. La liste était longue et ferme, mais pas à l’abri de tout et de vous, surtout, de toute évidence.
Gros merci, pour le prix, bien sûr; mais encore plus pour la leçon.

Robert Morin, réalisateur

Dans une vidéo sur Facebook, le réalisateur remercie les jeunes d'avoir primé un film qui « a été refusé dans tous les festivals où on l'a présenté ».

Au cours du processus de sélection, les étudiants des 53 établissements collégiaux participants ont visionné les cinq films, en ont discuté et ont voté pour leur film coup de cœur. Finalement, un représentant de chaque école s'est rendu à Québec les 23 et 24 mars pour délibérer et choisir le gagnant, au terme d'une journée complète de débat.

Les cinq finalistes ont été sélectionnés par des spécialistes du cinéma, comme la directrice de Cinéma Québec, Ségolène Roederer, le directeur du cinéma Le Clap, Robin Plamondon, le chroniqueur cinéma Jason Béliveau, ainsi que les critiques Manon Dumais et Daniel Racine. La marraine de l'événement est la réalisatrice et comédienne Micheline Lanctôt.

L'an dernier, les étudiants ont récompensé le documentaire Manoir, de Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe.

Cinéma

Arts