•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les jeunes prennent les rênes de leur musée

Un jeune public absorbé au musée

Le Musée régional de Rimouski souhaite renouveler son public

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un musée imaginé par les jeunes, pour les jeunes... Samedi soir, le comité jeunesse formé par le Musée régional de Rimouski présentait pour une première fois le fruit de son travail dans le cadre de Noctus Ambulare, une soirée festive qui a attiré près de 200 personnes.

Le texte de Laurence Gallant

Comment s'ancrer davantage dans la communauté, et comment attirer de nouveaux publics qui n'ont pas nécessairement le réflexe de fréquenter les lieux d'exposition?

Une dizaine de jeunes âgés entre 16 et 29 ans et de tous les horizons participent maintenant à la réflexion lancée par le Musée régional de Rimouski.

Ils ont été recrutés au sein d’un comité jeunesse, instigué cet automne par la direction du Musée et le Carrefour jeunesse emploi.

C'est l'art, c'est la culture, c'est l'histoire même de Rimouski, et il y a si peu de personnes qui sont au courant que le musée existe et [de] ce qu'on fait, que moi, ça me tenait à cœur que les gens le découvrent.

Daphnée Côté, membre du comité jeunesse du Musée
Daphnée Côté, membre du comité jeunesse du Musée régional de Rimouski

Daphnée Côté, membre du comité jeunesse du Musée régional de Rimouski

Photo : Radio-Canada

« C'est de trouver de nouvelles manières, des nouvelles tendances, avec la mode d'aujourd'hui, avec les nouvelles technologies, pour leur montrer qu'un musée, tu peux faire plein de choses avec ça, autres que de juste voir des objets, lire des textes, voir des expositions et t'en aller après, un dimanche après-midi », estime un autre membre du comité, François Lafond.

Musique, improvisation théâtrale, slam, conte et service de bar étaient au menu de Noctus Ambulare samedi, une soirée toute spéciale pour le Musée régional de Rimouski, qui laissait une bonne partie de l’organisation et du marketing entre les mains du comité jeunesse.

Le défi était de taille pour la direction qui devait tout de même veiller à la sécurité et à la protection des collections. Mais le jeu semblait en valoir la chandelle.

Je pense que les jeunes sont intéressés par ce qui est présenté, c'est juste qu'ils ne savent pas nécessairement que c'est là.

Brigitte Lacasse, agente à l'éducation et à l'action culturelle au Musée régional de Rimouski

« Ils sont peut-être intéressés, mais pas de la même manière que nous, on l'est. Donc s'ils se l'approprient, ils risquent de le rendre intéressant pour eux. Je pense que c'est ça qui se passe, c'est-à-dire qu'ils ont choisi un déroulement, ils ont décidé d'habiter le musée d'une certaine manière », ajoute Brigitte Lacasse.

Tom Jacques en prestation au Musée régional de Rimouski

Tom Jacques en prestation au Musée régional de Rimouski

Photo : Radio-Canada

Le comité jeunesse devait avoir un mandat d'un an, mais le Musée souhaite maintenant prolonger la présence des jeunes au sein de l'organisation.

Ceux-ci se planchent d'ailleurs sur un projet d'exposition citoyenne, basée sur des photographies d'archives, qui verra le jour en 2019 au Musée régional de Rimouski.

Bas-Saint-Laurent

Arts