•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trans Mountain : les manifestants ne lâchent pas, malgré les arrestations

Des manifestants arrêtés par des policiers à Burnaby.

Des manifestants opposés à l’expansion du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan qui défient une injonction ont été arrêtés à Burnaby. Cette image date du 19 mars 2018.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

La Presse canadienne

Faisant fi des arrestations de la veille de certaines personnalités, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté samedi près du terminal de la société Kinder Morgan, à Burnaby.

Les manifestants ont suivi des chefs autochtones. Certains d'entre eux se sont attachés à la porte du terminal, violant ainsi une injonction de la cour. Les organisateurs ont dit que plus de 70 d'entre eux étaient prêts à se faire arrêter.

La Cour suprême de la Colombie-Britannique a prononcé la semaine dernière une injonction interdisant toute manifestation à moins de cinq mètres des deux terminaux de Kinder Morgan à Burnaby Mountain, où les travaux d'élargissement de l'oléoduc sont déjà en cours.

Depuis la semaine dernière, environ 115 personnes, dont la chef du Parti Vert, Elizabeth May, et le député fédéral de Burnaby-Sud, Kennedy Stewart, ont été arrêtés sur les lieux.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a déjà approuvé le projet d'élargissement de l'oléoduc, qui achemine le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta. Le projet de Kinder Morgan permettrait de pratiquement tripler, à près de 900 000 barils par jour, la capacité de l'oléoduc Trans Mountain.

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière