•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau Chimo en route vers Cochrane en Ontario

Le sculpteur Dan Richey avec son prototype ours polaire.

Le prototype fait 1,8 m de haut et trois mètres de longueur et la sculpture qui sera installée à l’entrée de la ville aura 4,5 m de haut, par huit mètres de long.

Photo : Dan Richey

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'emblème de la municipalité du Nord-Est ontarien a quitté Nanaimo en Colombie-Britannique vendredi matin. L'ours polaire en cèdre rouge va remplacer une autre sculpture jugée dangereuse et qui devait être remplacée.

Un texte de Sophie Houle-Drapeau

La sculpture d’environ sept tonnes ainsi que son prototype arriveront à Cochrane la semaine prochaine selon son créateur Dan Richey.

C’est vraiment gratifiant d’avoir créé une telle sculpture pour ma ville natale.

Une citation de : Dan Richey, sculpteur

Le sculpteur aura passé 3 ans à conceptualiser et à ciseler le nouvel emblème.

C’est la plus grande œuvre qu’il n’ait jamais taillée, affirme-t-il.

La sculpture de l’ours polaire Chimo sur une plateforme de transportAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La sculpture est si imposante qu’il a fallu couper les pattes pour son transport entre Nanaimo en Colombie-Britannique et Cochrane en Ontario.

Photo : Dan Richey

Son installation à l’entrée de la ville de 5000 habitants n’est pas prévue avant le début du mois de juin.

L’artiste doit notamment attendre le dégel du sol avant de pouvoir assembler la bête.

Dan Richey a dû couper les pattes de l’ours polaire pour permettre son transport par camion.

Sculpture Chimo ours polaire en morceaux sur une plateforme de transport.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La sculpture d’environ sept tonnes ainsi que son prototype devraient arriver à Cochrane la semaine prochaine

Photo : Dan Richey

La sculpture qui fait 4,5 m de haut et de 8 m de long était trop imposante pour être transportée en un seul morceau.

L’œuvre en bois remplacera celle en fibre de verre.

L’installation qui date des années 70 avait été jugée dangereuse en 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !