•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étudier la production de cannabis à La Pocatière

Photo d'une feuille de canabis

Une feuille de cannabis

Photo : Radio-Canada / René Godin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le centre de développement des bioproduits Biopterre de La Pocatière produira du cannabis afin de développer des méthodes efficaces pour le cultiver.

Le centre a obtenu une première licence de production de cannabis à des fins de recherches exclusivement.

Ce permis, qui a été émis par Santé Canada, serait l'un des premiers à avoir été octroyé au Québec et même au Canada, selon l'agronome et directrice scientifique chez Biopterre, Agathe Vialle.

Mme Vialle explique que plusieurs producteurs agricoles et horticoles, qui développent des biopesticides ou des biostimulants, par exemple, ont mandaté Biopterre pour tester leurs produits dans la culture du cannabis.

[Nos clients] pourraient devenir des fournisseurs des équipements pour les producteurs de cannabis. En fait, on avait commencé ce processus-là avant qu'on annonce que le cannabis allait être légalisé pour des fins récréatives.

Une citation de : Agathe Vialle, agronome et directrice scientifique chez Biopterre

Mme Vialle précise que Biopterre ne testera pas les effets du pot médicinal ou de sa consommation récréative. « On travaille vraiment sur la plante, pour attester le modèle de production », dit-elle.

Elle affirme que le but principal des recherches qui seront menées est de mieux connaître la production de cannabis sur le plan agronomique et de pouvoir déterminer quelles solutions apporter lorsqu'il y a des baisses de rendement, des maladies, ou des carences nutritives observées sur la plante.

Des plantes de marijuana dans les installations d'Aurora Cannabis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un groupe travaille pour fournir des conseils juridiques et sécuritaires à des entreprises en préparation pour la légalisation de la marijuana.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Biopterre devra détruire l'ensemble de ses récoltes et de sa production lorsque les chercheurs auront recueilli les données nécessaires à leur projet de recherche.

La licence octroyée à Biopterre a une durée de trois ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !