•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique enquêtera elle aussi sur le scandale des données Facebook

Le logo de Facebook

La société Cambridge Analytica aurait utilisé sans autorisation les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook.

Photo : Getty Images / Justin Tallis

Radio-Canada

Le commissaire à l'information et à la vie privée de la Colombie-Britannique, Drew McArthur, travaillera avec les commissaires canadiens et britanniques pour comprendre comment les données personnelles de plus de 50 millions d'utilisateurs de Facebook ont été utilisées à des fins politiques.

Le commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Daniel Therrien, a annoncé lundi qu'il enquêtera sur le scandale des données Facebook pour savoir si les données d'utilisateurs canadiens ont pu être compromises par une application créée par une entreprise employée par l'équipe de Donald Trump lors de la campagne présidentielle de 2016.

Un lanceur d'alerte britanno-colombien

Christopher Wylie est le cerveau derrière la compagnie Cambridge Analytica et son système qui a permis à la campagne de Donald Trump de profiter d'informations de plus de 50 millions d'utilisateurs Facebook sans leur autorisation.

Christopher Wylie est le cerveau derrière la compagnie Cambridge Analytica et son système qui a permis à la campagne de Donald Trump de profiter d'informations de plus de 50 millions d'utilisateurs Facebook sans leur autorisation.

Photo : Radio-Canada

C’est Christopher Wilye, originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, qui a décidé de révéler au grand jour le système qui a permis à la campagne Trump de profiter d'informations de plus de 50 millions d'utilisateurs de Facebook sans leur autorisation.

Cet analyste de données de 28 ans est l'auteur de cette stratégie de l'entreprise Cambridge Analytica, et l’élément clé de l’enquête du New York Times et de The Observer.

Durant la campagne pour la présidentielle américaine, la firme de données Cambridge Analytica a été engagée par l’équipe de Donald Trump pour mettre sur pied un programme afin d’établir des profils selon les activités des utilisateurs Facebook.

Grâce à ces données, recueillies à l'insu des utilisateurs, la firme a été en mesure d’influencer le choix des électeurs américains, affirme Christopher Wylie.

Colombie-Britannique et Yukon

Techno