•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux donnent plus de détails sur le projet offert par le lanceur d’alerte de Cambridge Analytica

Christopher Wylie a participé à la fondation de la firme Cambridge Analytica.

Christopher Wylie a participé à la fondation de la firme Cambridge Analytica.

Photo : Associated Press / Matt Dunham

La Presse canadienne

Les libéraux fédéraux ont révélé plus de détails au sujet du projet pilote offert à son équipe de recherche par Christopher Wylie, le spécialiste canadien des données qui se retrouve au coeur d'un scandale mondial concernant l'utilisation des informations personnelles des utilisateurs du réseau Facebook au profit de campagnes politiques.

Christopher Wylie a fait une sortie publique au cours des derniers jours pour dénoncer les pratiques d'une entreprise spécialisée dans le profilage des électeurs, qui aurait utilisé les données personnelles de 50 millions d'utilisateurs de Facebook afin d'aider l'équipe de campagne du candidat à la présidence Donald Trump et le camp en faveur du Brexit en Grande-Bretagne.

Lors d'entrevues dans les médias, Christopher Wylie a déclaré qu'il avait non seulement joué un rôle majeur dans le développement de la technique de collecte de données, mais qu'il avait aussi participé à la fondation de la firme en cause, Cambridge Analytica.

À la suite des révélations de La Presse canadienne sur les liens contractuels au début de l'année 2016 entre le Parti libéral du Canada (PLC) et Christopher Wylie, le PLC a dévoilé davantage de détails mercredi concernant cette brève collaboration. Le parti soutient qu'« après avoir vu ce qui était offert », il a refusé d'aller de l'avant.

Selon le communiqué publié par le PLC, la firme de Christophe Wylie, Eunoia Technologies, a effectué « un travail préliminaire » pour un montant de 100 000 $. Un contrat conclu « conformément aux règles d'approvisionnement de la Chambre des communes », précise-t-on.

Divers mandats

La directrice générale du bureau de recherche du Parti libéral du Canada a décrit les différents mandats prévus dans le contrat.

On parle de sonder l'opinion des Canadiens sur les priorités du gouvernement et les enjeux nationaux, d'identifier des enjeux régionaux et locaux, de « surveiller les performances des députés libéraux dans leurs communications avec leurs électeurs » et de « mettre en place des outils de surveillance des médias sociaux ».

Le communiqué de presse du parti libéral assure qu'« à aucun moment » la firme « n'a eu accès aux données du Bureau de recherche libéral ».

Bien avant ce bref contrat de service, Christopher Wylie avait travaillé au bureau du chef libéral de 2007 à 2009, lorsque le parti a été dirigé par Stéphane Dion et Michael Ignatieff.

Politique fédérale

Politique