•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Dr Stanley Vollant repart à la rencontre des jeunes autochtones

Dr Stanley Vollant sourit à la caméra.

Dr Stanley Vollant

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Dr Stanley Vollant amorce une nouvelle tournée pour aller à la rencontre des jeunes autochtones à travers le Québec.

Un texte de Thomas Deshaies

Il est de passage en Abitibi-Témiscamingue cette semaine, où il prendra notamment la parole à Pikogan, à Kitcisakik et à Lac-Simon. Il participait mercredi après-midi à l'Expo-sciences Autochtone à Val-d'Or.

Dr Vollant a fondé l'organisme à but non lucratif Le Chemin des mille rêves, il y a près d'un an, afin de poursuivre le travail accompli lors de sa première grande tournée en 2010, où il avait rencontré près de 15 000 personnes.

Le premier chirurgien autochtone du Québec ressentait le besoin de repartir à la rencontre des jeunes. « Les jeunes que je suis allé voir dans les dernières années ont besoin de réentendre mon message, explique-t-il. Il y a des jeunes que j'ai vus à 5-6 ans, que je revois à 8 ans, 11 ans, 14-15, ans. Je perpétue un message, je donne l'espoir de croire en eux-mêmes, pour qu'ils soient fiers de qui ils sont, pour moi. »

L'avenir dans les mains de la jeunesse

Le médecin souhaite se servir de sa notoriété pour encourager les jeunes à se dépasser. « Le développement de ces jeunes comme leaders va amener nos peuples à une meilleure position un jour, une meilleure condition de vie, pour l'ensemble des peuples autochtones des premiers peuples », explique-t-il.

On pourra avoir le même état de santé, le même état socioéconomique, le même bien-être que le restant des Québécois et des Canadiens.

Une citation de : Dr Stanley Vollant

Stanley Vollant prendra part à la Marche Gabriel-Commanda jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !