•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des funérailles pour la femme trans retrouvée morte à Toronto

Photo du visage d'Alloura Wells, cheveux blonds.

Alloura Wells a été trouvée morte.

Photo : Police de Toronto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La famille et les amis d'Alloura Wells, une femme transgenre sans-abri qui a disparu l'été dernier, ont organisé une cérémonie en sa mémoire mardi dans un centre funéraire du village gai.

Le corps de la femme de 27 ans a été retrouvé par des amis le mois suivant dans un ravin de Toronto, non loin d’où elle avait disparu.

Sa dépouille n’a toutefois pas été identifiée avant décembre, parce qu’elle n’a pas été portée disparue avant le 6 novembre. La cause de sa mort n’a pas été révélée, mais elle n’est pas considérée comme suspecte.

Les proches de Mme Wells, qui était une travailleuse du sexe, reprochent à la police de ne pas avoir pris sa disparition au sérieux initialement.

Une femme trans dans un parcAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Xica Rodriguez, une amie d'Alloura Wells

Photo : CBC

C'est très regrettable et notre communauté est vraiment bouleversée par la façon dont les choses ont été gérées.

Une citation de : Xica Rodriguez, amie d’Alloura Wells

Selon Xica Rodriguez, Alloura Wells était « une membre active de la communauté LGBT ». « Elle était vraiment aimée et elle nous manque beaucoup ».

« Je me souviens de son sens du style, de son rire. Elle était une grande chanteuse, elle était très facile d’approche, elle était juste une grande âme qui est morte trop jeune », a déclaré son amie la militante LGBTQ Nicki Ward.

Une femme trans blonde à la peau basanée parle lors d'un point de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nicki Ward, militant LGBTQ, accuse la police d'avoir négligé son enquête à propos de la disparition d'Alloura Wells.

Photo : CBC

Nicki Ward, militant LGBTQ, accuse la police d'avoir négligé son enquête à propos de la disparition d'Alloura Wells.

© 

CBC

m

La ville de Toronto a couvert les frais de funérailles et de crémation, tandis que des groupes de militants LGBTQ et des amis ont recueilli des fonds pour acheter l'urne et les fleurs, et pour offrir un soutien financier à la famille Wells.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !