•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de fonds pour la santé mentale dans le Nord-Ouest de l’Ontario 

Un immeuble à logement à Thunder Bay.

La ville de Thunder Bay compte environ 2500 logements pour les assistés sociaux.

Photo : CBC/Matt Prokopchuk

Radio-Canada

Le conseil d'administration de district des services sociaux de Thunder Bay demande à la province plus de financement pour aider à traiter la dépendance et les problèmes en santé mentale. L'organisme a publié un document dans lequel il dit que le non-traitement de ces dépendances entraîne des coûts importants pour la remise en état de logements sociaux.

Ainsi, en 2016 l’organisme estime que 11 unités de logement ont subi des réparations parce que leurs locataires n’avaient pas de soutien pour traiter leur dépendance ou leur problème de santé mentale.

Des travaux de réfection totalisant 185 000 $ ont été réalisées dans ces logis.

Il a fallu remplacer des murs, des portes, des planchers, de la robinetterie, des armoires et de l’éclairage.

Entre 1200 $ et 3500 $ ont été dépensés en moyenne, pour réparer les logements sociaux endommagés.

L’un d’eux a même dû subir des réparations totalisant 30 000 $, lit-on dans le document.

Bureaux du conseil d'administration de district des services sociaux de Thunder Bay. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Selon M. Bradica, les problèmes de dépendance et de santé mentale de certains locataires entraînent des coûts importants de réparation de logements sociaux.

Photo : CBC

« Nous sommes responsables pour 2500 unités de logements sociaux et un nombre important d’appels est relié à des problèmes de dépendance et de santé mentale », dit l’administrateur Bill Bradica.

Bill Bradica est responsable du logement social à Thunder Bay.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

M. Bradica estime que la province doit donner plus d’appuis pour venir en aide aux personnes souffrant de dépendance et de problèmes de santé mentale.

Photo : CBC

Selon lui, la volonté de la province de vouloir procurer du logement social aux personnes qui se retrouvent dans des refuges est louable, mais il faut plus de soutien afin d’aider les personnes déjà logées et qui souffrent de problèmes de dépendance ou de santé mentale à obtenir de l’aide afin qu’elle puisse continuer d’habiter leur logement.

Avec les informations de CBC

Santé mentale

Santé