•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tintamarres francophones retentissent à travers la Saskatchewan

Enfants avec des ballons jaunes et une pancarte sur laquelle ils ont dessiné ce que représente la francophonie pour eux : des drapeaux et un coeur.

« J'aime le français parce que... » - Les Fransaskois de Prince Albert défilent sous les couleurs de la Fransaskoisie.

Photo : Radio-Canada / Lise Ouangari

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'occasion de la Journée internationale de la francophonie, les francophones de la Saskatchewan ont organisé des tintamarres. Le succès de la manifestation de Moose Jaw, l'année dernière, a fait écho cette année à Gravelbourg et à Prince Albert.

Le Tintamarre est une manifestation festive acadienne où les gens défilent en costume dans la rue et font le plus de bruit possible en utilisant ce qu'ils ont sous la main, souvent des ustensiles de cuisine comme des chaudrons. Des communautés francophones partout au pays se sont inspirées de cette tradition pour faire entendre leur fierté et leur vitalité en milieu minoritaire.

À Prince Albert

Environ 200 personnes ont défilé mardi matin au centre-ville de Prince Albert pour célébrer la francophonie. C’est le premier tintamarre de l’histoire de Prince Albert.

Les participants ont utilisé des casseroles et des trompettes pour faire du bruit de façon plus ou moins rythmée.

Un garçon brandit le drapeau fransaskois lors du défilé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les couleurs de la Fransaskoisie sont à l'honneur.

Photo : Radio-Canada / Lise Ouangari

Petits et grands arboraient les couleurs fransaskoises sur leurs chapeaux, leurs écharpes et leurs accessoires.

« On fait du bruit pour montrer qu'on est vivant, c'est le fun », s'est réjoui le Fransaskois Rosaire Roy, s'arrêtant pour un moment de souffler dans sa trompette.

Rosaire Roy porte une écharpe de plumes vertes et souffle à la trompette.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Rosaire Roy prend part au tintamarre de Prince Albert.

Photo : Radio-Canada / Lise Ouangari

Le défilé s’est terminé avec le lever du drapeau à l'hôtel de ville de Prince Albert.

Les élèves de l'École Valois du Conseil des écoles fransaskoises ont participé au tintamarre.

À Moose Jaw

La foule était également au rendez-vous à Moose Jaw.

Des dizaines d'adultes et d'enfants dont certains tiennent de petits drapeaux fransaskois marchent dans une rue.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des centaines de Fransaskois défilent dans les rues de Moose Jaw.

Photo : Radio-Canada / Nora Chabib

Après le défilé et le lever du drapeau, plusieurs centaines d’élèves et de professeurs des écoles Ducharme et St. Margaret ont chanté au théâtre Mae Wilson.

« Nous sommes les francophones,
de la Saskatchewan.
Nous habitons à Moose Jaw.
Nous sommes les Fransaskois!
Et si vous ne comprenez pas, on va le faire encore une fois! »

— Une citation de  Chant des élèves de l'école Ducharme de Moose Jaw

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !