•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le défi de l’Atlantique : retenir ses immigrants selon un rapport

Une voyageuse avec ses bagages à l'aéroport.

Les provinces de l'Atlantique ont de la difficulté à retenir leurs immigrants, selon un rapport.

Photo : Associated Press / Julio Cortez

La Presse canadienne

Un rapport qui sera dévoilé mercredi conclut que les provinces de l'Atlantique doivent retenir leurs immigrants pour espérer mettre fin à leurs problèmes économiques et démographiques.

Le rapport sera présenté à Fredericton à un sommet d’une journée sur l’immigration et la revitalisation.

Selon les données de l’étude, la Nouvelle-Écosse a un taux de rétention de ses immigrants de 72 % après cinq ans, alors que ce taux se situe à 56 % à Terre-Neuve-et-Labrador, à 52 % au Nouveau-Brunswick et à seulement 18 % à l’Île-du-Prince-Édouard.

Selon l’ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick Frank McKenna, la démographie dans les provinces de l’Atlantique est comme une bombe à retardement puisqu’en plus de diminuer, leur population est vieillissante.

M. McKenna estime qu’il faut en faire davantage pour attirer et retenir des immigrants, comme de leur offrir davantage de cours d’anglais ou de français langue seconde et inciter plus d’employeurs à leur offrir des emplois.

Le sommet lancera un projet de revitalisation de l’Atlantique qui s’étalera sur trois ans.

Nouveau-Brunswick

Nouveaux arrivants