•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chalk River : 370 millions de dollars pour un complexe de laboratoires

Réacteur nucléaire CANDU de Chalk River (archives)

Réacteur nucléaire CANDU de Chalk River (archives)

Photo : EAC

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre de recherche avancée sur les matières nucléaires, à Chalk River, franchit une étape de plus vers sa réalisation, après que les Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) ont publié une demande de propositions pour la conception et la construction du Centre.

Les LNC, la principale organisation de sciences et technologies nucléaires au Canada, prévoit construire un complexe de laboratoires de recherche moderne de 370 millions de dollars qui servira d'épine dorsale à l'infrastructure de recherche et de développement des LNC. Le Centre de recherche avancée sur les matières nucléaires (CRAMN) sera une installation importante dans la prestation de ses programmes de sciences et de technologie nucléaires.

Le CRAMN, dont la construction devrait débuter en 2019, sera l'une des plus importantes installations de recherche active jamais construites au Canada, selon les LCN.

Il permettra des recherches de calibre mondial dans les domaines de l'énergie nucléaire, de la santé publique, de l'intendance environnementale et de la sécurité mondiale.

« La revitalisation du campus des Laboratoires de Chalk River vise à positionner les LNC comme chef de file mondial en science et technologie nucléaire, transformant le site en un laboratoire nucléaire national durable de classe mondiale », indique Mark Lesinski, président et chef de la direction des LNC.

« Une fois terminée, l'installation permettra d'élaborer nos programmes de recherche, de pénétrer de nouveaux marchés internationaux et d'ajouter des capacités pour mieux répondre aux besoins de nos clients fédéraux, universitaires et commerciaux », explique-t-il.

Représentant le plus important investissement en capital dans la revitalisation du campus de Chalk River, le CRAMN regroupera les principales capacités d'un certain nombre d'installations vieillissantes dont le déclassement est prévu.

Selon les LNC, le CRAMN comportera de nouvelles installations blindées qui permettront l'examen post-irradiation des petits réacteurs modulaires et des combustibles nucléaires de prochaine génération, ainsi que des installations avec des boîtes à gants pour soutenir l'élaboration de concepts avancés de fabrication de combustible. Le complexe comprendra des baies de stockage des matériaux qui simplifieront le transport des matières radioactives sur le site, améliorant ainsi l'efficacité du travail au campus de Chalk River.

Dans l'ensemble, les services fournis par le CRAMN seront essentiels à la prolongation de la durée de vie et à la fiabilité à long terme des réacteurs existants, dont le parc canadien de réacteurs nucléaires CANDU et des réacteurs d'autres conceptions installés ailleurs au monde.

La construction du CRAMN fait partie du processus de transformation du site des Laboratoires de Chalk River sur 10 ans, qui sera financé grâce à un investissement de 1,2 milliard de dollars d'Énergie atomique du Canada limitée, au nom du gouvernement du Canada, pour moderniser le campus.

Ce projet s’ajoute à la construction de trois « nouvelles installations habilitantes » en cours sur le campus de Chalk River, représentant plus de 100 millions de dollars en nouvelles infrastructures.

Récemment, les LNC ont inauguré un nouveau laboratoire de recherche sur l'hydrogène de 55 millions de dollars, et un nouveau laboratoire de recherche sur les matériaux de 100 millions de dollars. Ils sont en train de mettre en service un nouveau laboratoire de recherche sur le tritium. Plus de 90 millions de dollars sont investis dans d'importantes améliorations des infrastructures, dont un nouveau service d'alimentation du campus en eau potable et en gaz naturel, une installation moderne de traitement des eaux usées et un système pour gérer plus efficacement les eaux pluviales sur le site.

« L'investissement du gouvernement visant à renouveler l'infrastructure des laboratoires nucléaires de Chalk River contribuera aux activités de science et technologie nucléaire de classe mondiale », déclare le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jim Carr.

« Les plans de revitalisation des LNC contribueront à façonner nos futurs succès nucléaires et le rôle de l'industrie dans notre transition vers une économie à faible émission de carbone », conclut le ministre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !