•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conducteurs délinquants : des caméras pour les brigadiers scolaires

La brigadière Céline Bélanger

La brigadière Céline Bélanger

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après les autobus scolaires, c'est au tour des brigadiers scolaires d'avoir des caméras de surveillance sur eux pour filmer les conducteurs fautifs. Une première expérience que tente la Ville de Saint-Raymond dans Portneuf.

Les brigadiers aux abords des écoles primaires sont désormais équipés de caméras de type GoPro.

La Ville veut ainsi sensibiliser les automobilistes à la sécurité des jeunes écoliers qui fréquentent les écoles primaires Saint-Joseph et de la Grande-Vallée.

Selon ce que la caméra a été en mesure d'identifier, les automobilistes s'exposent à des constats d'infraction.

« Lorsqu'il y a un accident de circulation qui nous est rapporté par les brigadiers, on fait ensuite les démarches auprès de la police », explique François Dumont, le directeur général de la Ville de Saint-Raymond.

Des caméras de surveillance pour les brigadiers scolaires. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des caméras de surveillance pour les brigadiers scolaires.

Photo : Radio-Canada

La brigadière Céline Bélanger, qui cumule trois ans d'expérience, se disait même prête à quitter la profession disant « craindre pour sa sécurité ».

Le monde n'a aucun respect, aucune patience et je trouve ça pire cette année.

Une citation de : Céline Bélanger, brigadière

« Ma vie vaut plus que ça, j'adore faire mon travail, j'aide tout le monde même les personnes âgées, si la ville ne faisait pas quelque chose, j'étais prête à arrêter », affirme-t-elle.

Depuis la mise en place du système de caméra il y a trois semaines, deux incidents ont été rapportés.

Céline Bélanger constate malgré tout une différence dans le comportement des automobilistes.

« Les automobilistes sont plus prudents, ils sont davantage sensibilisés », admet-elle.

La Ville de Saint-Raymond espère avec ce projet pilote conscientiser les automobilistes et maximiser la sécurité.

Jusqu`à présent, la municipalité a déboursé 400 $ pour deux caméras de surveillance et elle n'écarte pas la possibilité d'ajouter des équipements ailleurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !