•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le racisme à Timmins dénoncé sur les réseaux sociaux

Une croix accompagnée d'un drapeau canadien et de quelques fleurs est plantée dans la neige, sur les rives d'un lac gelé.

Cette croix marque l'endroit où Joey Knapaysweet, un jeune Autochtone de Fort Albany, a été abattu par la police de Timmins le 3 février 2018.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'aide du mot-clic #racismintimmins, des Autochtones de Timmins témoignent sur Facebook et Twitter à propos du racisme auquel ils font face.

« Des commis me demandent de laisser mon sac à l’entrée avant d’aller dans le magasin, mais laissent les autres clients porter leurs sacs », dit Craig Chè Koostachin sur Facebook.

« Des propriétaires m’ont dit qu’ils me loueraient [un logement], car je semblais assez bien... pour une Indienne, si je promettais de ne pas déménager toute la tribu, » raconte Meredith Schimmens sur Twitter.

En marchant à la maison avec mes quatre jeunes enfants [...], des gens en voiture nous ont crié "Retourne là d’où tu viens".

Candace Debassige, sur Facebook

Les Autochtones font face à du racisme « systémique » à Timmins, d’après la commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne.

Dans son rapport paru la semaine dernière, Renu Mandhane souligne l’absence de canaux officiels ou officieux pour traiter des tensions raciales.

Le maire de Timmins, Steve Black, admet que le racisme existe à Timmins, mais désapprouve le langage utilisé par la commissaire.

Je refuse d’accepter que le racisme soit un standard admis dans la Ville de Timmins.

Steve Black, maire de Timmins, sur Facebook
Le maire de Timmins, Steve BlackAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Timmins, Steve Black

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Le maire a manifesté son intention de proposer au conseil municipal de former un comité consultatif avec les Premières Nations à la prochaine réunion, le 27 mars.

« Nous travaillerons avec les chefs des Premières Nations pour s’assurer que cela mène à des actions concrètes pour améliorer le sentiment de respect, de sécurité, de joie de vivre et d’accès aux services que tout le monde devrait ressentir dans notre communauté », dit-il.

Il y a 4710 Autochtones à Timmins, selon le dernier recensement de Statistique Canada. La population totale s'élève à 41 225 personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !