•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Des mythes et des nutritionnistes

    En noir et blanc, dessin représentant différents aliments : une corbeille de fruits, un poulet rôti, un poisson entier et une pinte de lait.
    Représentation graphique d'une alimentation équilibré présentée dans un reportage de 1971. Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Mars est le mois de la nutrition. Au troisième mercredi de ce mois, on souligne aussi au Québec la Journée des diététistes et nutritionnistes. Pour la 20e édition de cette journée, nous vous proposons un regard sur cette profession, tiré de nos archives.

    Organisée par l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, cette journée thématique a pour objectif de promouvoir de saines habitudes alimentaires et de faire connaître les services offerts par la profession.

    À la télévision de Radio-Canada, les nutritionnistes sont présents à travers la programmation depuis fort longtemps. Souvent invités dans les émissions de services, ils éclairent et éduquent les téléspectateurs sur leur alimentation.

    Allo Boubou, 4 avril 1984

    À l’émission Allo Boubou du 4 avril 1984, Louise Desaulniers, présidente de la Corporation des diététistes du Québec, déboulonne certains mythes liés à l’alimentation.

    Des objets hétéroclites sur une table servent à illustrer son propos. Oui, « la carotte est bonne pour les yeux », mais non, « une banane ne peut remplacer un steak », explique-t-elle à l’animateur Jacques Boulanger.

    Consommateurs avertis, 11 mars 1971

    Saviez-vous que les nutritionnistes avaient déjà eu une ligne téléphonique d’assistance? C’est ce que nous apprend cet extrait de l’émission Consommateurs avertis du 11 mars 1971.

    Dans la région de Montréal, le service téléphonique « Une diététiste vous écoute » reçoit une cinquantaine d’appels par jour.

    La journaliste Louise Joubert-Gill s’entretient avec Nicole Riendeau, l’une des 150 diététistes professionnelles qui répondent bénévolement et anonymement aux questions du public.

    Est-il vrai que le pamplemousse et le poisson font maigrir?

    Parmi les thèmes les plus fréquemment posés, les régimes prédominent : diète amaigrissante, diète basse en cholestérol et faible en sel. Le contenu de la boîte à lunch des enfants préoccupe aussi de nombreux parents.

    Virages, 17 février 1990

    Difficile de traiter des diététistes et nutritionnistes sans une archive de la diététiste Louise Lambert-Lagacé, véritable ambassadrice de cette profession au Québec.

    En plus d’une présence soutenue dans les médias, Louise Lambert-Lagacé a publié de nombreux ouvrages sur la nutrition.

    Dans ce reportage de l’émission Virages du 17 février 1990, elle retrace l’évolution des habitudes alimentaires des Québécois. De son bureau de consultation privée, elle s’entretient avec la journaliste Johanne Ménard.

    Si les années 50 ont été celles de « l’insouciance et de l’abondance », les années 80 ont déclenché « l’inquiétude et la confusion ». Les années 60 auront pour leur part vu naître le mouvement du végétarisme.

    Pour les années 2000, la diététiste souhaiterait qu’on se préoccupe un peu moins de la minceur et davantage de notre santé.

    On est faits pour peser des poids différents. On est faits pour manger un peu différemment, même si on a des bons aliments dans notre assiette. On doit reprendre le sens de l’être plutôt que le sens du paraître.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Alimentation