•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une épave centenaire retrouvée dans le lac Érié

Il s'agit d'un bateau à vapeur.
Le Margaret Olwill a sombré en juin 1899. Photo: Historical Collections of the Great Lakes, Bowling Green State University
Radio-Canada

Un bateau à vapeur ayant sombré dans les eaux du lac Érié en 1899 a finalement été retrouvé en Ohio, aux États-Unis, après avoir échappé aux chasseurs d'épaves pendant des décennies.

C'est l'Américain Rob Ruetschle qui a découvert les vestiges du bateau l'été dernier, selon le Musée national des Grands Lacs à Toledo.

M. Ruetschle est membre d'un petit groupe de chasseurs d'épaves connu sous le nom de Cleveland Underwater Explorers.

Le groupe a confirmé que l'épave découverte en juillet était celle du Margaret Olwill, qui a sombré il y a plus d'un siècle.

Le Margaret Olwill se dirigeait vers Cleveland avec une cargaison de calcaire lorsqu'il s'est retrouvé en pleine tempête.

Selon le témoignage de quatre survivants, le bateau a tenté de rebrousser chemin, mais il a été renversé par une vague qui a emporté avec lui huit personnes, dont le capitaine, sa femme et leur fils de 9 ans.

Une quête de 30 ans

M. Ruestchle s'est lancé à la recherche du Margaret Olwill il y a près de 30 ans, d'abord sans succès.

Puis, il y a quelques années, le chasseur d'épaves a décidé de tenter à nouveau sa chance. Il a alors épluché de vieux comptes rendus du naufrage, des articles de journaux et des rapports judiciaires à la recherche d'indices.

Après une fouille infructueuse en 2016, il a finalement mis la main sur le fameux bateau à l'été 2017, à environ 48 kilomètres à l'ouest de Cleveland.

C'est fantastique, c'est un peu comme escalader le mont Everest pour la première fois.

Rob Ruetschle, chasseur d'épaves

L'état de l'épave, son emplacement et les comptes rendus du naufrage ont permis de confirmer la découverte.

« Encore tellement d'histoires » sous les eaux

Les tempêtes violentes et soudaines qui prennent régulièrement d'assaut le lac Érié ont détruit des centaines d'embarcations de toutes sortes au fil des ans.

Encore aujourd'hui, le moins profond des Grands Lacs est jonché d'épaves datant d'une époque où gens et marchandises voyageaient fréquemment par la voie maritime, selon les Cleveland Underwater Explorers.

« On en retrouve quelques-unes chaque année, et la liste raccourcit. Parfois, on découvre une épave par hasard alors qu'on en cherchait une autre », raconte le directeur du groupe, David VanZandt.

Il est toutefois difficile de savoir exactement combien d'épaves reposent au fond du lac; les estimations vont de plusieurs centaines à plusieurs milliers.

Chaque fois que l'on trouve une épave, ça contribue aux connaissances que nous avons sur l'histoire des Grands Lacs. Il y a encore tellement d'histoires.

Christopher Gillcrist, directeur général du Musée national des Grands Lacs

Le groupe n'est d'ailleurs pas seul à mener de telles recherches.

La semaine dernière, l'Association de recherche d'épaves du Michigan a fait la découverte d'une goélette qui a coulé en 1873 dans le lac Michigan.

Le Lizzie Throop a été trouvé à environ 25 kilomètres au nord-ouest de South Haven, au cours de recherches pour trouver un avion de passagers qui s'est écrasé dans le lac en 1950.

La directrice de l'Association, Valerie van Heest, affirme qu'il s'agit de la 10e épave que le groupe a découverte en cherchant cet avion.

Avec les informations de The Associated Press

Histoire

Société